L’équipe de Tunisie s’est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2019 au détriment de cette du Ghana, ce 8 juillet à Ismaïlia. Un résultat mérité selon l’attaquant tunisien, Wahbi Khazri, qui a loué l’état d’esprit des « Aigles de Carthage », après la rencontre.

RFI : Wahbi Khazri, qu’est-ce qui a fait la différence ce soir en faveur de l’équipe de Tunisie, durant ce huitième de finale de la CAN2019 ?

Wahbi Khazri : On a montré que la Tunisie était une grande nation du football africain. C’est vrai qu’on n’a pas été performants lors des matches de la phase de groupes. On a été beaucoup critiqués, à juste titre. Même si c’était un peu trop à mon avis.

On a montré que lors des matches d’hommes (sic), on savait répondre présents. Ce soir, face à unebelle équipe du Ghana , qui dispose de top-joueurs, on a fait un gros match. Je pense que la qualification est méritée.

Est-ce un match référence pour les « Aigles de Carthage » ?

Face aux Maliens, on avait déjà fait un bon match, dans l’ensemble. Ce soir, par rapport au niveau de l’état d’esprit, on peut classer cette rencontre parmi les matches référence, oui. Mais on est quand même capables de faire beaucoup mieux. J’espère qu’on va monter en puissance lors de notre  quart de finaliste Madagascar.

Cette qualification face au Ghana va-t-elle vous permettre d’avoir un état d’esprit plus positif ?

Entre nous, on est resté positifs ! Le plus important, c’était de franchir la phase de groupes. Parce qu’ensuite, une nouvelle compétition commence. On a pu le constater avec le Maroc et l’Egypte, qui ont fait carton plein au premier tour, mais qui ont été éliminés en huitièmes de finale.

Durant les matches d’hommes, il faut répondre présent. Et ce soir, on a montré qu’on était des hommes.

Les nombreuses critiques visant l’équipe de Tunisie ont-elles été difficiles à vivre ?

Non, on est des joueurs de haut-niveau. On est habitué aux critiques. Elles font partie du football. Certaines ont été faites à juste titre, parce qu’on n’a pas produit un super football. On en est conscients. Mais les gens ont la mémoire courte et ils oublient rapidement ce genre de choses. Donc, il faut les ramener vers nous. On y arrivera en faisant des matches comme celui-ci.

Que pensez-vous de Madagascar, votre futur adversaire en quarts de finale de la CAN 2019 ? Cette équipe vous a-t-elle surpris ?

Non, on n’a pas été surpris. On sait que cette CAN 2019 est très difficile, très relevée. On était soi-disant favoris dans notre groupe, alors qu’on a failli ne pas se qualifier. Donc, il ne faudra pas prendre les Malgaches à la légère. Mais, si on affiche le même état d’esprit que ce soir, je pense qu’il n’y aura pas de soucis.