Oussama Idrissi est dans la forme de sa vie en ce début de saison. L’attaquant de l’AZ Alkmaar pointe à la deuxième place du classement des buteurs de l’Eredivisie (championnat des Pays-Bas, ndlr) avec 5 buts marqués en autant de journées. Seul la pépite du PSV Eindhoven, Donyell Malen (20 ans), a fait mieux que le Marocain dans le championnat néerlandais (6 buts). Idrissi a également marqué un but dans le tour préliminaire de l’Europa League et délivré deux passes décisives. Ces chiffres font du joueur de 23 ans le meilleur buteur marocain du moment. Il dépasse tous les attaquants présents lors du dernier rassemblement des Lions de l’Atlas et même ceux qui n’y étaient pas.À titre d’exemple, Rachid Alioui, qui a retrouvé la sélection sous l’ère Vahid n’a marqué qu’un seul but cette saison avec Angers en cinq matchs de Ligue 1. Walid Azaro, également retenu pour les matchs contre le Burkina Faso et le Niger, n’a toujours pas disputé le moindre match avec Al Ahly cette saison. Idem pour Khalid Boutaïb avec le Zamalek. Youssef En-Nesyri (Leganés), convoqué avec l’équipe nationale U23 face au Mali, court toujours derrière son premier but en Liga, après quatre journées. Youssef El Arabi, qui a retrouvé l’Europe (Olympiakos) après des années d’exil au Qatar, a marqué deux buts en trois journées de championnat grec. Interrogé sur l’absence d’Idrissi lors du dernier rassemblement, Vahid Halilhodzic a répondu “qu’en octobre, il y aura un rendez-vous avec deux matchs amicaux et je vais peut-être lui donner une chance”. Avec des chiffres pareils, la convocation de l’attaquant de l’AZ Alkmaar n’est plus une option, mais une obligation.