L’ensemble des acteurs du football marocain s’est donné rendez-vous, ce lundi 16 septembre 2019 à Skhirat pour assister à l’Assemblée générale de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

Ces derniers mois, les performances de nos équipes nationales de football sont aux antipodes de l’attente du public comme des dirigeants. Après le fiasco de l’équipe A lors de la CAN en Égypte et son élimination dès les huitièmes de finales face au Bénin, ce sont les U23 qui ont failli à leur mission. La sélection de Patrice Baumelle, pourtant renforcée notamment par les présences d’Achraf Hakimi et Youssef En-Nesyri, a coulé lors des barrages éliminatoires de la prochaine CAN de la catégorie face au Mali et ne verront donc pas les Jeux Olympiques qui se dérouleront l’été 2020 à Tokyo.

C’est dans ce contexte particulier que se tient, ce lundi, l’Assemblée Générale de la FRMF dont les travaux se concentrent notamment sur les laissés pour compte du football national, le football féminin, le futsal et le beach-soccer. Et pour se remettre sur des bons rails, les dirigeants de la FRMF ont de la suite dans leurs idées.

Honneur au football féminin

La dernière coupe du monde en France a démontré l’essor du football chez la gent féminine et auprès des supporters. Audiences record, stades pleins, ambiance bon enfant et qualité de jeu ont séduit les observateurs.  Au Maroc, ce n’est pas encore la même chanson pour nos footballeuses. Si un championnat existe bel et bien depuis 2002, les filles sont condamnées, pour le moment, à l’anonymat.

La FRMF réagit enfin lors de cette Assemblée générale et a décidé d’étudier la possibilité de créer une Ligue professionnelle du football féminin à l’instar de leurs collègues masculins. Objectif affiché : créer une véritable émulation entre les clubs au profit de l’équipe nationale afin de se qualifier dans un premier temps pour la CAN, puis pour une compétition internationale.

La Fédé profite également de l’occasion pour discuter de la création d’une Ligue professionnelle de futsal dont l’équipe nationale est championne d’Afrique en titre et a participé à la Coupe du monde en 2016. Le beach soccer n’est pas en reste puisqu’un comité spécial verra également le jour en récompense de la belle médaille d’argent obtenue lors des Jeux Africains de la plage, cet été au Cap Vert.

Lors de cette Assemblée générale, l’ensemble des clubs de la Botola 1 sont représentés ainsi que 8 représentants des clubs de deuxième division et 8 représentants des clubs amateurs. Les dirigeants des clubs qui évoluent dans le championnat féminin sont également présents tout comme les représentants des 11 ligues régionales et les clubs de évoluent dans le championnat féminin. Enfin, un seul délégué représente le beach soccer, le futsal, les anciens joueurs, les entraîneurs et les arbitres.