Les pugilistes Marocains s’attaquent aux Mondiaux à Iekaterinbourg

Quatre ans après le sacre historique de Mohamed Rabii en catégorie des Welters (-69 kg) à Doha, cinq pugilistes marocains partent à la conquête des médailles lors de l’édition 2019 des Championnats du monde de boxe AIBA à Iekaterinburg. Médaillés d’or lors des Jeux africains de Rabat 2019, Mohamed Hamoute et Tarik Allali seront les plus attendus. Hamoute (-57 kg) sera opposé mercredi à Sagizov Bakhtovar (Tadjikistan) lors du premier tour, alors que Allali (-75 kg) a été exempté du tour préliminaire et sera opposé au vainqueur entre Angulo Bryan (Équateur) et Marcial Eumir (Philippines) samedi. Younès Baâlla (-91 kg), médaillé d’argent aux Jeux africains 2019, et également exempté du tour préliminaire, sera en duel avec le vainqueur de la confrontation entre le Croate Toni Filipi et le Lituanien Tadas Tamasauskas. Les deux autres boxeurs qui représenteront le Maroc sont Saïd Mortaji (-52 kg), exempté du tour préliminaire, qui sera opposé à l’Azerbaïdjanais Yusifzada Masud samedi prochain, et Zine El Abidine Amrough (-69 kg), qui se mesurera au Soudanais Abderrahman Ahmed vendredi.
L’édition 2019 des Championnats du monde de boxe enregistre la participation de 365 boxeurs représentant 78 pays, en lutte pour le titre mondial dans huit catégories de poids. Ces championnats constituent également une phase importante de préparation pour les Jeux olympiques de Tokyo, sachant que le tournoi qualificatif aux JO 2020 devrait avoir lieu du 20 au 29 février 2020 à Dakar, au Sénégal.