CAN2019: L’Algérie, en mode rouleau compresseur contre la Guinée

Les Algériens ont disposé aisément de la Guinée dimanche en huitièmes de finale , grâce à des buts de Youcef Belaïli, Riyad Mahrez et Adam Ounas. Ils joueront leur quart de finale de la CAN contre le vainqueur de Mali – Côte d’Ivoire.

Quatre matches, quatre victoires, toujours aucun but encaissé et une qualification logique pour les quarts de finale, l’Algérie tient son rang dans cette Coupe d’Afrique des nations qui prend un malin plaisir  à se débarrasser de ses favoris. Les Fennecs ont juste eu besoin de 20 minutes pour trouver leurs marques et dominer une formation de Guinée qui n’a jamais trouvé la solution aux nombreux problèmes posés par son adversaire. Les hommes de Djamel Belmadi affronteront jeudi le vainqueur du Mali – Côte d’Ivoire disputé lundi.

Après vingt minutes d’une belle intensité, les partenaires de Riyad Mahrez, enfin à la hauteur de sa réputation, ont survolé les débats et étouffé toutes les velléités guinéennes. Cette équipe-là joue et se fait plaisir. Le festival a commencé à la 23e minute, quand une belle passe de Baghdad Bounedjah trouvait Youcef Belaïli, l’attaquant de l’Espérance de Tunis, lequel, dans un angle très fermé, ouvrait le score d’un intérieur du droit.

Le Sily National (surnom de l’équipe guinéenne) attendra la 54e minute pour se procurer sa première occasion, grâce à un tir de Mady Camara repoussé en corner par le gardien algérien. Mais dans la foulée, Riyad Mahrez, le milieu de terrain de Manchester City, inscrivait l’un des plus beaux buts de la compétition en contrôlant un long centre de Bennaceur de la poitrine avant de crocheter Sylla, d’ouvrir son pied et d’inscrire le deuxième but des Fennecs du gauche (57e).

Le troisième but viendra à la 82e minute et sera l’oeuvre d’Adam Ounas, tout juste entré en jeu. Un but du gauche, son troisième lors de cette CAN.

Désormais, l’Algérie ne peut plus cacher ses ambitions.

Djamel Belmadi (sélectionneur de l’Algérie : « On est plus que satisfait. On a réalisé une bonne performance, sans encaisser de but et en en marquant trois. On n’a pas réellement été en danger, et on a contrôlé ce match. (…) Il y a pas mal de temps qu’on dit qu’on est ici pour réaliser ce que personne ne croit peut-être. Nous, on y croit. C’est gratuit, ça ne coûte rien d’être ambitieux, même si les objectifs sont très élevés. Il se peut qu’on ne les atteigne pas, mais on fera le maximum pour ça. (…) C’est de la littérature, d’être caché, pas caché, on dirait qu’on joue à cache-cache. Tout le monde étudie tout le monde. Favoris, pas favoris, ça ne veut rien dire. Je ne vais pas répéter d’où on vient. On sort d’une période délicate depuis 2014. On ne se cache pas. »

https://www.youtube.com/watch?v=SRjRY1W3pNo