A cinq jours du coup d’envoi de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations, les Lions de l’Atlas disputaient

dimanche un match amical de préparation face à la Zambie au grand stade de Marrakech. Les hommes d’Hervé Renard se sont inclinés 2-3. Ils ont encaissé le premier but dès la 1re minute par Mwepu Enock. Hakim Ziyech égalise à la 25e minute. Et alors que l’on s’achemine vers un score de parité en première mi-temps, la Zambie inscrit le second but à la 44e minute.

En seconde mi-temps, Ziyech a remis les deux équipes à égalité. Et alors que l’équipe nationale pousse pour inscrire le but de la victoire, la Zambie sur une contre-attaque rapide inscrit le troisième but de la victoire.

Ce qu’il y a de positif à retenir dans le deuxième  et dernier match de préparation des Lions de l’Atlas face à la Zambie, c’est Hakim Ziyech auteur d’un doublé et, qui en plus, a mis fin à une série de trois matchs sans marquer pour les Lions de l’Atlas. Mais la grosse inquiétude réside au niveau défensif. Les Lions de l’Atlas ont encaissé quatre buts en deux matchs amicaux, dont trois ce dimanche face à la Zambie. Des buts survenus sur des erreurs criardes de la défense marocaine. A une semaine du match cruciale face à la Namibie, Hervé Renard, qui ne s’est pas arrêté au micro de la chaîne Arriadya pour livrer sa lecture du match, a encore du pain sur la planche. Il devra rectifier les erreurs commises défensivement et mettre en confiance les attaquants pour réussir une belle entrée face à la Namibie. Certes, la prestation de l’équipe nationale face à la Zambie est largement meilleure que celle face à la Gambie, mais il reste encore beaucoup d’erreurs à gommer.
Fajr sifflé par le public
Longtemps temps coqueluche du public marocain, Fayçal Fajr est devenu la cible des supporters du grand stade de Marrakech. Le joueur de Stade Malherbe de Caen entrée en cours de jeu a été sifflé par le public chaque fois qu’il touche le ballon. La raison : son implication dans l’éviction d’Abderrazak Hamdallah du stage des Lions de l’Atlas. En plus d’avoir empêché l’ancien joueur de l’Olympic de Safi de tirer un pénalty, Fajr a enregistré et posté une vidéo dans laquelle il dénigre son coéquipier. Des faits que le public n’a pas apprécié et a tenu de le lui faire savoir.