Suite à sa décision de quitter le stage de préparation des Lions de l’Atlas, Abderrazak Hamdallah a plongé la FRMF dans l’embarras. La Fédération a donc dû user d’un stratagème pour pouvoir remplacer le buteur d’Al Nassr

{module 499}

Aux grands mots les grands remèdes. Face au départ surprise de l’attaquant Abderrazak Hamdallah, la Fédération royale marocaine de football a dû réagir et trouver dans l’urgence une solution afin de pouvoir le remplacer à quelques jours de la CAN.

Si personne ne peut croire q’un joueur se blesse subitement et sans raison, surtout après avoir joué 45 minutes et proposé de tirer un penalty en fin de match, il fallait bien un prétexte pour permettre aux Lions de l’Atlas de partir à 23 en Égypte.En effet, le règlement de la CAF stipule qu’en cas de changement dans la liste qui lui a été transmise « aucune modification ne sera admise, sauf en cas de force majeure, reconnu comme tel par le comité d’organisation ».

Ainsi, un joueur de la liste définitive ne peut être remplacé que s’il a été blessé « au plus tard vingt-quatre heures avant le début du premier match de son équipe. Son remplacement doit être approuvé par écrit par la commission médicale de la CAF, après réception et acceptation d’un certificat médical détaillé » dit le règlement.

Par le biais de son communiqué publié hier, la FRMF a donc trouvé la parade pour justifier le forfait d’Hamdallah. Officiellement « blessé au niveau du dos et de la hanche », le joueur peut être suppléé par Abdelkrim Baadi. Même si personne n’est dupe… Via nos confreres du 360