Infantino:c’est clair qu’il y a des problèmes dans le football africain

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, est sorti de son silence au sujet des derniers scandales qui ont secoué la CAF, exprimant son inquiétude face à la situation du football africain.

Dans une interview accordée au quotidien sportif français L’Equipe, le patron de la FIFA a tout d’abord évoqué les responsabilités de la FIFA. “La situation actuelle m’inquiète et inquiète la FIFA. Et plusieurs fédérations africaines nous demandent de faire quelque chose. Si la commission d’éthique a quelque soupçon que ce soit sur le président ou quelqu’un d’autre, elle prendra des mesures. On ne va pas se cacher, on va assumer et prendre nos responsabilités. La FIFA veut contribuer à ce que l’Afrique sorte de cette situation. Mais je ne veux pas me cacher derrière l’argument, c’est la CAF, c’est l’Afrique, cela ne concerne pas la FIFA. Non, ça nous concerne”, a-t-il affirmé.

Et d’ajouter: “D’abord, il faut respecter la présomption d’innocence. Ensuite, c’est clair qu’il y a des problèmes dans le football africain. On l’a aussi vu avec la finale de la Ligue des champions de la CAF”.

Notons que Gianni Infantino sera présent lors du match d’ouverture de la CAN, qui opposera le pays hôte l’Egypte au Zimbabwe. A cette occasion, il devrait rencontrer plusieurs présidents de fédérations, et échanger avec les responsables de la CAF.

Rappelons par ailleurs que le président de la CAF, Ahmad Ahmad, a été arrêté à Paris, puis relâché sans qu’aucune charge ne soit retenu contre lui, dans le cadre des investigations liés à la rupture, par la CAF du contrat avec Puma pour s’engager avec la société Technical Steel.

A en croire l’ex-secrétaire général de la confédération Amr Fahmy, Ahmad Ahmad serait proche d’un dirigeant de l’entreprise française, ce qui aurait favorisé la signature du contrat. Le Malgache s’était pourtant défendu, en avril dernier, et avait assuré que toutes les décisions sont prises de manière transparente.

Et ce n’est pas tout. Le football africain a été également secoué par le scandale de l’absence de la VAR de la finale de la Ligue des Champions entre l’EST et le Wydad, qui va finalement être rejouée.