Le jubilé de la légende Ahmad Faras

62068771 1876045865829872 4084345772001198080 n
Le jubilé de la légende Ahmad Faras a eu lieu dimanche soir, dans le mythique stade El Bachir de Mohammedia.

{module 499}
En présence des anciennes stars du Barça, ainsi qu’une armada de légendes footballistiques nationales, le Ballon d’Or africain a eu enfin son hommage, tant attendu. 
Un match de gala s’est tenu, dimanche soir au stade El Bachir de Mohammedia, pour le jubilé de l’ancienne gloire du football national Ahmed Faras, premier Ballon d’or marocain en 1975.

Des internationaux marocains représentant plusieurs générations, notamment les héros de la CAN-1976 et des Coupes du Monde 1986 et 1998, se sont joints aux coéquipiers de Faras au Chabab de Mohammedia pour donner la réplique à des anciennes stars du FC Barcelone, conduites par les Brésiliens Rivaldo et Sonny Anderson.

Dans une ambiance bon enfant et chargée d’agréables souvenirs, l’équipe marocaine a reçu des soutiens de choix avec l’alignement dans ses rangs de Cafu, capitaine du Brésil champion du monde en 2002, et de Roger Milla, légende vivante du football camerounais et africain.

Quelque 15.000 spectateurs sont venus, selon les organisateurs, admirer les qualités techniques de joueurs ayant fait les beaux jours du football national, mais aussi apprécier le jeu alléchant et le tiki-taka du prestigieux club catalan.

La partie s’est terminée sur le score de deux buts partout (2-2), devant une présence de haut niveau des autorités locales, des élus de la région de Casablanca-Settat, ainsi que du président de la FRMF, Faouzi Lekjaa.

Né en 1942 dans la ville des roses, Ahmed Faras reste l’un des plus grands attaquants au Maroc et en Afrique dans les années 1970, portant à 77 reprises le maillot de l’équipe nationale, dont il détient encore le titre de meilleur buteur avec 42 réalisations.

Auteur de trois buts, il était surtout l’un des principaux acteurs de l’unique sacre de la sélection marocaine en Coupe d’Afrique des Nations en 1976, en Éthiopie.

En compagnie du Chabab de Mohammedia, son club de cœur et de toujours, il a été sacré champion national en 1980 et a remporté deux Coupe du Trône (1972 et 1975), en plus du prix de meilleur buteur du championnat national pour la saison 1972/1973 avec 16 réalisations.62068771 1876045865829872 4084345772001198080 n62177860 1876045985829860 8911205825142325248 n

62385950 1876046299163162 8615037460369375232 n62485692 1876046245829834 6162045525815197696 n62226067 1876045955829863 5587963777371865088 n