L’avenir de Walid Regragui en suspens

Ce n’est pas le moment d’évoquer l’avenir de Oualid Regragui.

{module 499}
Le président de Fath Union sport, Hamza Hajoui, a prévenu que le moment n’est pas opportun d’évoquer l’avenir de son entraîneur, d’autant plus qu’il reste encore deux journées à disputer. Il a, en outre, assuré que le club va corriger les erreurs qu’il avait commises au niveau du recrutement.
L’incertitude sur l’avenir de Oualid Regragui alimente désormais les débats de la presse spécialisée. En place depuis la saison 2014-2015, l’ancien joueur du Racing Santander a remporté le titre du champion du Maroc et la Coupe du Trône avec le Fath. Mais en football, les choses vont vite. Cette saison, le Fath est loin de ses standards habituels. Le club a squatté les places de relégation ; ce qui a assombri un peu le bilan de Regragui. Avec en toile de fond en tribunes et sur les réseaux sociaux une fronde des supporters. De quoi alimenter les rumeurs sur un éventuel départ en fin de saison. Seulement, Hamza Hajoui dans une déclaration au «Matin» a assuré que ce n’est pas le moment opportun d’évoquer l’avenir de son entraîneur. «Il y a un temps de l’action et un temps de la réflexion. Pour le moment, on est dans le temps d’action parce qu’il nous reste deux journées à jouer. Pour le moment, Oualid est avec nous. Le bureau est à l’écoute. On n’a pas encore complètement terminé la saison. On est encore dans une zone relativement turbulente. On est 9e avec 34 points ex aequo avec le MCO. J’aimerais bien qu’on améliore encore un peu notre classement pour avoir à réfléchir différemment au moment de faire le bilan», a-t-il assuré. Il a, en outre, souligné que globalement le bilan de Regragui est positif avec le club. «C’est un entraîneur qui nous a ramené deux titres. Aucun entraîneur à part Houcine Amouta n’a ramené deux titres au club, dont un titre majeur du champion du Maroc et un autre de la Coupe du Trône. Il a hissé le club à deux reprises en demi-finales de la Coupe d’Afrique et à une 4e place du championnat l’année dernière. Cette année est une année exceptionnelle où nous avons beaucoup appris», a-t-il précisé.
Hajoui reconnaît des erreurs
L’exercice 2018-2019 est à oublier pour le Fath de Rabat. Le club, qui a amorcé le virage de la formation, a souffert au niveau des résultats. Pour ne plus revivre le même scénario la saison prochaine, Hamza Hajoui assure que le club va corriger les erreurs commises cette année au niveau des recrutements. «Nous allons recruter des joueurs qui sont capables véritablement d’encadrer les jeunes parce qu’on ne peut pas avoir une équipe de jeunes à 100%. C’est impossible. Aucune équipe au monde ne peut être compétitive à 100% avec une équipe de jeunes. Cette année, on a joué avec 40% de l’effectif issus de notre centre de formation. Mais la faute de l’année dernière est d’avoir recruté des joueurs qu’on croyait être capables d’encadrer nos jeunes. Malheureusement, ils n’étaient pas en mesure de s’encadrer eux-mêmes. On a été très déçu. Cette année, on va aller dans le sens où on aurait vraiment des joueurs en mesure d’être le relais entre le terrain et le vestiaire». Autrement dit, le club s’apprête à faire un petit ménage dans son effectif pour laisser la place aux joueurs capables d’apporter un plus au club.