CAN : la Namibie, 1er adversaire du Maroc, connaît des difficultés

La Namibie, premier adversaire du Maroc en Coupe d’Afrique, connaît des difficultés financières pour préparer la Coupe d’Afrique des nations.

C’est en tout cas ce qu’a annoncé Erastus Uutoni, ministre des Sports de la Namibie devant les parlementaires de son pays.
«Les 286 millions de dollars namibiens alloués au ministère pour l’exercice 2019-2020 ne suffiraient pas à la préparation des Brave Warriors pour la CAN 2019 et à l’équipe du rugby qui va disputer la Coupe du monde au Japon en septembre prochain. Il est clair que le montant attribué au ministère ne suffira pas à assurer la participation des Brave Warriors qui sont déterminés à bien préparer la CAN 2019, ainsi que pour la Coupe du monde de Rugby 2019.» C’est en substance ce qu’avait indiqué Erastus Uutoni, ministre namibien des Sports. Cette déclaration intervient à deux mois du coup d’envoi de la CAN. Elle atteste l’urgence pour ce pays d’aller chercher d’autres sources de financement pour éviter les couacs au cours de la préparation des Brave Warriors pour la CAN qui devra débuter le 26 mai. «Nous commencerons notre préparation à partir du 26 mai dans l’un des pays voisins de l’Égypte. Nous devons nous préparer dans les mêmes conditions, car il fera très chaud en Égypte», a déclaré l’entraîneur namibien Ricardo Mannetti.
Placée au groupe D aux côtés du Maroc, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud, la Namibie fait figure d’outsider dans ce groupe très relevé. Une situation qui n’effraie pas outre mesure Mannetti : «La Namibie est l’outsider du groupe D. On ira là-bas pour s’amuser et rendre la Namibie fière», a-t-il assuré. L’objectif affiché par Mannetti est de gagner au moins un match lors de cette phase finale. «Nous allons essayer de gagner un match et voir comment ça se passe. Cela nous suffira et tout peut arriver lors de cette phase finale».