Ce qu’il faut retenir de Malawi – Maroc

Match nul entre le Malawi et le Maroc (0-0), pour cette dernière journée des qualificatifs pour la CAN 2019.

{module 499}
Un match de forme pour des Lions déjà qualifiés, mais une occasion pour le coach d’évaluer son banc de touche.
Le voyage au Malawi a permis aux Lions de l’Atlas d’arracher un point précieux, assurant au Maroc une qualification en première place, mais elle a également servi à Hervé Renard de mesurer le niveau de son banc, notamment certains éléments devant prendre la relève après la CAN.
Les botolistes: bonne note pour Baadi
Des 18 éléments qu’il a désignés pour le déplacement à Blantyle, Renard a aligné quatre botolistes dans le Onze de départ: le trio Rajaoui de Badr Banoun, Abdelilah Hafidi et Zakaria Hadraf. Ce dernier a signé une belle première période et pouvait avec un peu plus de concentration ouvrir le score sur un beau service d’Oussama El Idrissi. Hadraf, clairement fatigué dès le début de la deuxième période, a cédé sa place au Wydadi Ismail El Haddad.
Dans le couloir gauche, Renard a mis le jeune Abdelkarim Baadi. Le joueur du Hassania Agadir a sorti un match correct et a fait preuve de combativité et d’un engagement physique remarquable, raison pour laquelle il est sorti en deuxième période, suite à une blessure que l’on ne souhaite pas grave pour le joueur engagé avec son club en Coupe de la CAF. Baadi pourrait espérer une place dans la liste de Renard pour la CAN 2019, notamment pour remplacer un Hamza Mendyl en manque de compétitivité depuis le début de la saison.
Jackpot Idrissi
Il est certainement l’homme du match. Pour sa toute première avec les Lions, Oussama El Idrissi a prouvé son talent. Enchaînant dribbles dans les couloirs, une belle animation de jeu et un engagement en pressing louable, le jeune joueur de l’AZ Alkmaar sera surement présent avec les 23 Lions contre l’Argentine.
Le métier en défense
Il n’a pas déçu. Yunis Abdelhamid, un des meilleurs défenseurs en Ligue 1, a signé un bon match dans l’ensemble. Avec son expérience et son jeu serein, Abdelhamid peut apporter de la confiance à la charnière des Lions. Un futur remplaçant de luxe pour Romain Saiss et Medhi Benatia ?
La relève au milieu
Ceux qui le suivent en Serie A ne seraient pas surpris de son excellente prestation contre le Malawi. Mehdi Bourabia, meneur de Sassuolo, a laissé une belle impression. Avec Ait Bennassaer, il est l’un des éléments sur lesquels le Maroc peut compter dans le futur, alors que les cadres du milieu comme Mbarek Boussoufa et Karim El Ahmadi quitteront certainement la sélection après la CAN en Égypte.
Bon Joker en Égypte ?
Depuis son but d’anthologie face à la Côte d’Ivoire en CAN 2017, il n’avait plus chaussé les crampons sous les commandes d’Hervé Renard. Entré en fin de match contre le Malawi, Rachid Alioui a encore une fois épaté à travers deux coups francs tirés de loin, mais qui ont trouvé malheureusement le poteau.