La FIFA étudie la possibilité d’élargir la Coupe du monde à 48

À l’issue de trois jours de sommet exécutif de la Fédération internationale (FIFA), qui se sont tenus à Marrakech, au Maroc,

{module 499}
son président Gianni Infantino a fait le point sur les dossiers en cours, en notamment l’élargissement des nations qualifiées pour la phase finale de la Coupe du monde. Le patron de la FIFA a reconnu que la prochaine édition, au Qatar en 2022, pourrait se disputer avec 48 participants, au lieu de 32.
« On pense qu’élargir à 48 équipes le nombre de participants au Mondial 2026 est une bonne décision, et on étudie la possibilité de le faire dès 2022, a-t-il expliqué. Les Qataris se sont montrés très ouverts à l’idée d’étudier cette question. La majorité des fédérations souhaiterait que cela se fasse. Mais il faut voir si c’est possible niveau organisation. Bien sûr que ça va être difficile d’organiser une Coupe du monde à 48 équipes seulement au Qatar. L’idée serait d’organiser quelques matches dans des pays limitrophes. »
Mais l’affaire s’annonce compliquée, car le Qatar est au centre d’une crise diplomatique majeure avec certains de ses voisins, Arabie saoudite en tête. Ce qui risque de poser problème. « Vous connaissez la situation dans le Golfe, a ajouté Infantino. Après, nous sommes dans le foot et pas dans la politique. Nous pouvons voir ce qu’on peut obtenir. »