Déclaration d’Abderrahim Ben Redouane

Abderrahim Ben Redouane. Son nom ne vous dit peut-être plus rien aujourd’hui, mais il a représenté, pendant plus de 20 ans, le Maroc dans différentes manifestations sportives à l’international: aux Etats-Unis, au Brésil, au Chili, en France ou encore en Italie.

{module 499}
Dans une interview exclusive pour Le Site info, l’ancien athlète raconte ses débuts en 1984 et son long parcours malgré des moyens financiers assez réduits à l’époque.
Abderrahim a confié à Le Site info qu’il a dû faire face à plusieurs obstacles dont il ignore la source: “Je me faisais toujours exclure des centres sportifs au Maroc quand bien même je recevais des invitations officielles des organisateurs de courses d’athlétisme à l’étranger” et il ajoute “en 2007, je me suis retiré de l’athlétisme et j’ai commencé à travailler dans la pêche maritime. J’ai exercé dans ce domaine pendant 9 ans pour subvenir aux besoins de mon foyer”.
Après la pêche, l’ex-champion a été contraint de travailler dans le bâtiment pour rester proche de son foyer. Une descente aux enfers pour laquelle il tient les chargés des affaires sportives au Maroc pour responsables.
Il se confie : “Je ne peux même pas réclamer mes droits, chaque année la direction change, qui se rappellera encore de moi?… je suis resté en contact avec Hicham El Guerrouj qui s’étonne de ma patience, il me dit que cela l’aurait rendu fou s’il avait été à ma place”.
En effet, l’athlète a tenté à plusieurs reprises de faire valoir ses droits. Il a déclaré avoir toqué à toutes les portes en vain “même si on sait que je suis victime, on continue à s’acharner sur moi”.
Il a fini par adresser un message au roi: “le seul qui puisse faire quelque chose pour moi est sa Majesté Mohammed VI, c’est le seul qui puisse me rendre justice”. Et d’ajouter: “Feu sa Majesté Hassan II nous avait honoré à notre retour des Etats-Unis: vous êtes des ambassadeurs pour notre pays et vous nous avez honoré, nous avait-il dit”.
Un souvenir marquant pour l’ancien champion qui a refusé les offres de naturalisation qui lui ont été proposées par l’Espagne et le Royaume-Uni pour qu’il les représente.
Abderrahim Ben Redouane a plusieurs succès à son actif et a remporté la seconde édition du marathon de Poitiers-Futuroscope en 2005.
Après avoir porté des médailles, il porte désormais des sacs de pierre et de sable, des images qui ont fait le tour des réseaux sociaux et suscité beaucoup d’interrogation au sein du peuple marocain qui s’étonne du sort réservé à ce sportif qui a élevé le drapeau du Maroc et l’a dignement représenté.
Fatim Zahra Hamil (avec Hicham Eddyani)
{module 528} [iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/Vsjua-wB_3I » frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen ]