Annoncée précédemment comme imminente, l’introduction de la VAR (Vidéo assistance referee) dans le championnat marocain sera finalement reportée.

 
Un report justifié par les coûts particulièrement élevés de sa mise en place.

La VAR au Maroc, ce n’est pas pour demain. Alors que l’arbitrage vidéo était annoncé comme une des principales nouveautés du championnat marocain cette saison, l’introduction de cette technique a finalement été reportée, rapporte le journal Assabah du week-end des 10 et 11 novembre.

Selon des sources au sein de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) contactées par nos confrères arabophones, c’est le coût exorbitant de la mise en place de la VAR qui a finalement refroidi les ardeurs des responsables du football national.
Nos confrères rapportent en effet que la mise en place d’une telle technique coûtera au moins quelque 500 millions de dirhams. Une somme faramineuse qui a finalement poussé au report de la mise en place de l’arbitrage vidéo.
Une somme justifiée par la qualité du matériel nécessaire à la mise en place de cette technique, qui nécessite notamment l’utilisation de caméras ultraperformantes ainsi que des écrans de télévision de dernière génération.
Pour rappel, la Confédération africaine de football (CAF) a avalisé l’utilisation de la VAR, notamment dans les compétitions continentales. L’instance dirigée par Ahmad Ahmad a également donné son feu vert aux fédérations africaines pour utiliser la VAR dans leurs championnats respectifs. Reste maintenant à trouver les ressources financières nécessaires pour mettre en place une technique aussi coûteuse. Via  le 360