Hamza Mendyl a certes quitté Lille pour Schalke cet été, mais ses lacunes linguistiques risquent de lui jouer des tours.

Schalke 04 jouait son premier match à domicile, hier, en l’absence de Hamza Mendyl. Le Lion de l’Atlas n’apparaissait même pas dans le groupe retenu par Domenico Tedesco, le coach de l’équipe de Gelsenkirchen.
Schalke a sombré face au Hertha Berlin (0-2) et son latéral gauche, Baba Rahman, qui occupe le même poste que Mendyl, a été copieusement sifflé par les supporters.
L’absence de l’international marocain a été justifiée par Tedesco qui évoque une « barrière linguistique ». « Hamza se porte bien, à 20 ans, mais il ne peut pas dire un mot d’allemand, il a même des difficultés en anglais », a déclaré l’entraîneur de Schalke.
Il a ensuite plaisanté en faisant référence à la trêve internationale qui arrive, affirmant que « Mendyl a maintenant deux semaines pour apprendre l’allemand ».
Via le 360