Moestafa El Kabir, 30 ans, sous contrat avec le club turc du Çaykur Rizespor, a vécu un dimanche compliqué. Sans doute le plus compliqué possible pour un joueur de football.

Le footballeur marocain évoluant au sein du club turc Çaykur Rizespor, a vécu un dimanche qu’il n’oubliera jamais. Alors que son équipe devait affronter, ce dimanche, le Sivasspor, le joueur a d’abord «été oublié au centre de formation», rapporte le média VTBL. Le bus est parti sans lui. Le joueur a dû «prendre un taxi pour se rendre au stade».

Arrivé sur place, au stade Yeni Rize Şehir de Rize, ville à l’extrême est d’Ankara, les agents de sécurité l’ont empêché d’y accéder, refusant de croire qu’il était un joueur du Çaykur Rizespor. Ce n’est que lorsque l’entraîneur est sorti pour l’accompagner que les agents l’ont laissé entrer.

Place au match, que Moestafa El Kabir débutait en pointe. Match qui n’aura duré que 13 minutes pour l’attaquant. Ce dernier, fauché par un adversaire, s’est brisé la jambe et a logiquement dû céder sa place. Le club a confirmé une fracture et évalué son absence à minimum six mois. Une accumulation de mauvaises nouvelles pour ce qui est sans doute l’une des pires journées de l’existence du joueur.

Moestafa El Kabir a rejoint Rizespor pour une saison renouvelable. Il a participé à deux rencontres, délivrant une passe décisive au passage.