Image lionsdelatlas par défaut

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad est toujours aussi sceptique quant à la capacité du Cameroun à organiser la Coupe des Afrique des Nations 2019.

Le patron du football africain a réaffirmé la possibilité de délocaliser le tournoi. Détails.   « Je ne suis pas sûr que le Cameroun soit prêt à accueillir la CAN », a déclaré Ahmad Ahmad à Kwese Sports, média spécialisé rattaché à ESPN, avant de rajouter « Il y a beaucoup de choses qui manquent encore et il reste peu de temps ». Une déclaration qui confirme les doutes du président de la CAF quant à l’aptitude du Cameroun à organiser la CAN prévue en juillet 2019. Les sorties récurrentes d’Ahmad Ahmad avait semé dans le passé la tension entre lui et la fédération camerounaise. Dans les couloirs de la CAF on cite le Maroc comme étant le remplaçant potentiel du Cameroun, en cas de délocalisation de la compétition. Malgré un démenti de la part des responsables marocains, il semble aujourd’hui qu’une possibilité de changement de lieu d’organisation de la CAN refait surface. Pour Ahmad Ahmad, le premier facteur qui pose problème pour le Cameroun est l’infrastructure. « Si vous me le demandiez, le Cameroun serait le meilleur pays pour accueillir la CAN à cause de son histoire du football, mais il y a encore des questions quant à leur disponibilité à organiser un tournoi réussi », a-t-il avancé. « Le Cameroun a toujours de gros problèmes d’infrastructures, comme les emplacements et même les hôtels », a poursuit le président de la CAF. « La Guinée équatoriale est intervenue au dernier moment pour accueillir la CAN 2015 et cela peut encore arriver », prévient-il encore, insinuant une délocalisation plus que certaine de la compétition. Le Maroc, terre d’accueil de la Coupe ?