Ben Malango Ngita, fer de lance du RAJA

Malgré un communiqué du TP Mazembe assurant que l’attaquant Ben Malango est un joueur du club congolais jusqu’en 2022, le Raja de Casablanca a officialisé le recrutement du fer de lance dans le cadre d’un contrat de trois ans.

Après le départ de son buteur attitré, Mouhcine Yajour, en Arabie saoudite, le Raja de Casablanca se devait de recruter un fer de lance digne de ce nom. Les Verts ont donc commencé par enrôler l’ancien attaquant du DHJ, Hamid Ahaddad, prêté par le Zamalek pour une durée d’un an, avant de braquer leur viseur sur l’un des attaquants les plus célèbres de la RDC et du continent : Ben Malango Ngita. Deuxième meilleur buteur de la Ligue des champions 2018 avec 7 buts, le joueur congolais a vu son contrat avec le TP Mazembe expirer au début de l’été et a donc décidé de rejoindre le RCA dans le cadre d’un transfert libre.
L’information a circulé il y a un mois, mais un communiqué du TP Mazembe est venu semer le doute sur ce transfert, le 7 août dernier : «Absent de Lubumbashi depuis la reprise, Ben Malango a été abusé par des agents véreux qui se sont même permis de trafiquer la date de naissance du joueur. Pris dans ce traquenard, le joueur s’est retrouvé à Casablanca, au Maroc, sur le point d’être enrôlé par le Raja Club Athletic. Vérification faite auprès de la FECOFA avant d’inscrire le joueur à la Fédération Royale marocaine, il a été constaté que Ben Malango est bel bien lié avec le TPM jusqu’en 2021. Avec tous ces éléments, la Fédération Royale marocaine a sommé au Raja Club de Casablanca de rapatrier Ben Malango auprès du TPM avec lequel le joueur est contractuellement lié».
Les deux versions, celle du joueur et de son club, étaient donc complètement opposées, mais le Raja a quand même fait le pas pour officialiser le recrutement jeudi, en publiant un communiqué sur son site officiel. Le nouveau joueur du RCA avait saisi la FIFA au début du mois d’août pour obtenir un laissez-passer, face au refus du TP Mazembe de lui en octroyer un. Malango sera donc, en compagnie de Soufiane Rahimi et de Hamid Ahaddad, de Patrice Carteron, le coach qui avait déjà supervisé le joueur congolais lorsqu’il était à la tête du TP Mazembe.