Vahid Halilhodžić dit arriver au Maroc avec un enthousiasme débordant

Vahid Halilhodžić a livré ses premiers mots ce jeudi lors de sa présentation en tant que nouvel entraîneur du Maroc. “Je tiens à remercier les dirigeants marocains. C’est une grande responsabilité d’entraîner le Maroc, c’est un challenge et un honneur”, a-t-il affirmé.

Le Franco-bosniaque dit arriver au Maroc avec « un enthousiasme débordant ». Dans sa déclaration, il a commencé par évoquer une qualification pour le prochain mondial au Qatar 2022. “C’est un objectif premier pour moi. Après, il faut évidemment faire une bonne CAN, surtout que les Marocains sont déçus de la dernière participation au tournoi africain”, ajoute-t-il.

La nomination de Vahid Halilhodžić à la tête des Lions de l’Atlas est sa deuxième expérience dans la royaume. Le coach de 67 ans se rappelle bien de son passage au Raja et des beaux souvenirs, notamment le sacre remporté en Ligue des champions CAF avec les Verts en 1997.

“Je n’ai jamais oublié mon passage au Maroc. Je garde toujours contact et je venais souvent passer des vacances ici”, indique-t-il.

Interrogé sur son staff technique, Vahid Halilhodžić a précisé qu’il est toujours en cours de négociations pour composer l’équipe avec laquelle il travaillera. “Il faut former un staff très performant pour atteindre nos objectifs. Il faut se mettre au travail”, explique l’ancien sélectionneur des Fennecs.

Avant sa présentation, Vahid Halilhodžić a effectué une visite au Centre sportif de Maâmora, où il a rencontré Osian Roberts, nouveau directeur technique national. Le Franco-bosniaque s’est dit impressionné par la modernisation des infrastructures. “Il est encore tôt pour parler des équipes de jeunes, mais une chose est sûre, ce beau centre a besoin de beaucoup de travail”, déclare-t-il.

Halilhodžić a également parlé de sa séparation avec le FC Nantes. Selon lui, poursuivre l’aventure avec les Canaris n’était plus possible. “Je ne pouvais plus continuer. Et pour ceux qui disent que j’avais un accord avec le Maroc, je leur dit que je n’ai signé que ce jeudi”.

Vahid Halilhodžić a décrit sa façon de travailler et sa vision du football, notamment en ce qui concerne le choix des joueurs. “Ces dernières années, beaucoup de clubs marocains ont réussi à atteindre des demi-finales et des finales lors des compétitions interclubs CAF, cela veut dire que le championnat marocain dispose de bons joueurs”, conclut-il.