La Ligue 1 forme moins de Franco-Marocains

On remonte à quelques années en arrière quand on associait l’équipe nationale du Maroc à la Ligue 1. Aujourd’hui, le championnat français forme beaucoup moins de joueurs binationaux. Mais quelles-sont les causes de cette baisse qui tape à l’oeil? Certains mentionnent les problèmes disciplinaires pendant que d’autres parlent seulement d’une période blanche qui va vite reprendre ses anciennetés au fil du temps.

Rachid Alioui (SCO Angers) et Youssef Aït Bennasser (AS Monaco) sont actuellement les seuls internationaux marocains qui font très souvent surface sur les listes de convocations de la sélection marocaine. Pendant que certains trentenaires comme Yunis Abdelhamid et Fouad Chafik se préparent à une fin de carrière, d’autres hésitent encore entre le Maroc et la France comme Yassine Benrahou (Girondins de Bordeaux) et Sofiane Alakouch (Nîmes Olympique).

Cependant, le Maroc peut toujours compter sur les clubs français qui collaborent avec la Botola Pro. Ceci a donné chance à deux défenseurs centraux de prouver leur talent au niveau européen comme Nayef Aguerd au Dijon FCO ou Saad Agouzoul au LOSC Lille. Ce dernier n’a toujours pas fait ses débuts sous le maillot lillois.