On lui avait promis un peu plus de 50.000€ par mois mais une fois à Nantes pour passer sa visite médicale, on lui a présenter un contrat pour un salaire mensuel inférieur à à la moitié du montant promis. Stupeur et incompréhension d’autaut que Jawad El Yamiq a appris ce jour là que sa clause libératoire passait de 800.000€ à 1.200.000€ !

Soit un supplément de 400.000 que le Raja allait toucher en plus de la clause libératoire fixée pour son transfert. Un simple calcul pour comprendre qu’il s’agit d’une grosse partie du salaire initialement proposé à el Yamiq (400000€ / 12 mois = 33.333€).
Ne voulant pas être le dindon de la farce, l’international Marocain, a tout bonnement annulé la signature de son contrat avec le FC Nantes afin d’y voir plus claire et de comprendre ce qui se mijote autour de son transfert. Occasion pour lui de faire le tri autour de lui pour s’entourer des bonnes personnes qui sont actuellement en discussion avec des clubs turcs pour un éventuel transfert vers la Super Lig.
Le FC Nantes qui espérait user du temps pour contraindre le défenseur central marocain à accepter ses conditions, s’est finalement résigné et aurait engagé le défenseur central, Nicolas Pallois, qui devrait débarquer en provenance de Bordeaux. L’ancien Niortais de 29 ans est en discussions avancées avec le FC Nantes et serait déjà d’accord pour rejoindre les Canaris.