Des soupçons de dopage pèsent sur l’algérien Riyad Mahrez après son retour de la sélection algérienne. Manchester City et Gardiula ont préféré se passer de ses services le weekend dernier contre Liverpool.

Riyad Mahrez n’était pas sur la pelouse dimanche pour fêter la victoire de Manchester City en Community Shield.
«Riyad m’a appelé et il m’ a dit: « Je veux jouer contre Liverpool »», a confirmé son entraîneur Pep Guardiola. Le technicien catalan a toutefois décidé de se passer de lui pour une raison peu commune.

L’entraîneur espagnol a considéré qu’il existait un risque que Mahrez enfreigne le règlement antidopage. Il a donc décidé de l’écarter pour éviter qu’il soit soumis à un test.
Le joueur a effectivement subi un traitement lorsqu’il était en Egypte. Cependant, la nature de celui-ci n’a pas été identifiée clairement.
«Nous ne savons pas ce qu’il avait pris… comme médicaments», a confirmé Guardiola après la victoire de son équipe. Et d’ajouter : «Par conséquent, il existe un risque au contrôle antidopage. Nos médecins ne savent pas exactement quels médicaments il avait pris. Heureusement, il sera de retour face à West Ham et tout sera normal à l’avenir», a rassuré le technicien catalan.