Alors que certaines mauvaises langues prétendent que le sélectionneur national, Hervé Renard, n’apprécie pas les joueurs évoluant en Eredivisie, ce dernier poursuit le travail de rajeunissement et de consolidation de l’effectif des Lions de l’Atlas en puisant dans ce réservoir sans se soucier des critiques stériles.

Des voix s’étaient levées pour dénoncer ce qu’elles appellent un complot contre le joueur marocain évoluant aux Pays-Bas qui serait victime de l’indifférence totale du sélectionneur nationale. La cause de ce mouvement, qui s’est trouvé des portes paroles de choix à l’instar des anciens Khalid Sinouh ou encore Ali Boussaboun, a était amplifiée après l’éviction de Hakim Ziyech toujours bien décidé à faire bande à part et ne pas se fondre dans le moule de Renard à en croire sa toute dernière déclaration concernant son avenir en sélection qu’il conditionne avec un départ du technicien Français.
Concentré sur ses besoins les plus urgents, le sélectionneur national, Hervé Renard, poursuit son travail en intégrant occasionnellement des nouveaux joueurs capables de donner un plus à son effectif. Ainsi, Renard a répondu à ses détracteurs de la plus belle des manières en convoquant le jeune milieu récupérateur du FC Utrecht, Sofyan Amrabat à l’occasion du match amical contre la Tunisie. Le cadet des Amrabat avait présenté une bonne copie et recueilli la satisfaction générale alors qu’il avait été invité en remplacement de Youssef Ait-Bennasser, forfait pour cette rencontre. Ce fut une première réponse…
La deuxième se produira à l’occasion de l’affiche Maroc – Pays-Bas puisque le sélectionneur national s’apprête à convoquer le jeune attaquant du FC Groningen, Mimoun Mahi, en espérant sa qualification rapide par la FIFA. Mahi s’ajoutera à la longue liste des internationaux marocains formés ou nés en Hollande. Il aura l’embarras du choix et trouvera rapidement conseils ou soutien auprès de ses camarades, M’bark Boussoufa, Karim El-Ahmadi, Nordin et Sofyan Amrabat et éventuellement Oussama Tannane si ce dernier venait à être rappelé.