Badou Zaki : « J’assume entièrement ce que je viens de faire »

Badou Zaki, qui est rentré du Maroc hier (vendredi), a accordé un entretien à la presse algérienne à travers lequel il apporte des éclaircissements concernant plusieurs points importants. L’entraîneur en chef du CRB ne va pas avec le dos de la cuillère pour répondre à nos questions.

Le sujet le plus important qui fait l’actualité au CRB depuis plus d’une semaine est le cas Feham Bouazza qui, rappelons-le, a été renvoyé par Badou Zaki des entraînements jeudi d’avant pour indiscipline. Le technicien marocain affirme : « J’assume entièrement ce que je viens de faire. J’affirme que j’ai bel et bien suspendu Feham Bouazza jusqu’à nouvel ordre pour manque de discipline. Le joueur n’est plus le même depuis un moment et je suis même persuadé qu’il n’a plus le CRB dans sa tête, c’est ce qui le pousse à perdre son sérieux et sa concentration à l’entraînement, ce que je ne tolérerai surtout pas. Pour moi ceci est une ligne rouge qu’il ne fallait pas franchir. Mais il fallait qu’il fasse preuve de beaucoup plus de rigueur malgré les quelques soucis qu’il a avec la direction au lieu de perturber ses coéquipiers et le bon déroulement des entraînements de n’importe quelle manière qui soit. Je n’accepte jamais des choses pareilles. Chaque chose a sa place. »
« Il n’y a aucun problème personnel entre Feham et moi »
Dans le même sillage, Badou Zaki affirme : « A part son devoir de faire preuve de sérieux et de rigueur à l’entraînement, il n’y a aucun problème personnel entre Feham et moi. Je comprends très bien le fait qu’il soit préoccupé par quelques soucis qui, je précise, n’ont aucun caractère sportif et n’ont rien à voir ni avec moi personnellement ni avec l’équipe. Donc, je le répète, pour moi la discipline et le bon comportement des joueurs à l’entraînement sont une ligne rouge qu’il ne faut pas franchir et l’intérêt du groupe et du club prime sur tout. S’il a des problèmes avec qui que ce soit, qu’il aille en parler et trouver une solution. Se tenir d’une manière exemplaire envers ses coéquipiers et envers son entraîneur est pour moi quelque chose de primordial pour réussir. »
« Demander ses droits est une chose et bien se tenir à l’entraînement en est une autre chose »
Badou Zaki s’est également exprimé sur les joueurs qui ont déposé leurs dossiers récemment au niveau de la CRL. Il s’agit de Niati, Feham et Belaïli. « Oui, je sais très bien que des joueurs ont eu recours à la CRL récemment », a déclaré le technicien marocain avant de poursuivre : « Mais demander ses droits est une chose et bien se tenir à l’entraînement en est une autre. Je pense que le fait que des joueurs réclament quelque chose n’a rien de grave à condition qu’ils le fassent d’une manière respectable qui ne doit surtout pas nuire à l’équipe d’une manière ou d’une autre. »
« On devrait reprendre notre rythme à travers nos deux matchs amicaux »
Notre interlocuteur est revenu sur la longue trêve qui a été imposée à son équipe et revient également sur les raisons qui l’ont poussé à annuler le stage au Maroc. Il déclare : « Il y a plusieurs raisons mais la raison principale qui nous a poussés à annuler ce stage est le manque de vols dans la période dans laquelle on souhaitait partir au Maroc. Il fallait attendre jusqu’au 24 avril pour trouver un vol qui puisse nous prendre tous, mais cela n’allait pas nous permettre de nous préparer assez puisqu’il faut qu’on revienne le 29 du même mois. Cinq jours sont insuffisants pour un stage. » Par ailleurs, Badou Zaki pense que les deux matchs amicaux qui ont été programmés face au CSC seront très utiles pour son groupe. Il dira à ce sujet : « On devrait retrouver notre rythme à travers nos deux matchs amicaux contre le CSC. Le premier se jouera le 25 avril au stade du 20-Août-1955 et le deuxième le 29 du même mois au stade Chahid Hamlaoui doté d’une pelouse naturelle qui va nous mettre dans le contexte de notre match contre l’OM. Notre problème principal lors de cette trêve est cette baisse de rythme subite en raison du calendrier qui a été complètement chamboulé. Donc, ces deux prochains matchs nous seront précieux pour jauger notre niveau et effectuer les bons réglages avant de nous déplacer à Médéa. »
« J’ai quasiment atteint mes objectifs avec le CRB »
Interrogé s’il pense à son avenir à quelques semaines de la fin de la saison, Badou Zaki répond : « Mon avenir avec le CRB ne dépendra pas uniquement du facteur temps mais de la manière avec laquelle je vais terminer la saison. Même si je suis satisfait de la manière avec laquelle les choses avancent et d’avoir quasiment atteint mes objectifs avec le CRB qui sont le maintien et de permettre au club de viser au moins un titre, je sens qu’il me reste encore quelque chose pour laquelle je dois me concentrer davantage et pour laquelle je dois continuer à travailler avec beaucoup de détermination. Comme vous le savez, on est sur le point de réaliser un parcours qui était quasi inespéré en début de saison. J’espère que j’y arriverai et à partir de là on verra comment vont se dérouler les événements. »