Le Tour du Maroc, une success story sportive et festive

Le Tour du Maroc, qui fête cette année son 30ème anniversaire, a su consacrer, au fil des ans, sa réputation de patrimoine immatériel de l’ensemble des Marocains en s’érigeant en rendez-vous à la fois sportif, festif et à dimension sociale au vu de l’engouement qu’il suscite auprès des cyclistes marocains et étrangers, mais aussi du public tout au long de son trajet.

{module 499}
A l’instar des années précédentes, l’actuelle édition connait la participation de coureurs venus du monde entier, ce qui témoigne de l’importance que revêt cette compétition, inscrite dans le calendrier de l’UCI Africa Tour.
Pas moins de 120 coureurs représentant 20 équipes d’Afrique, d’Europe et des Amériques tenteront de s’imposer à l’issue des 10 étapes du Tour de cet évènement sportif organisé par la Fédération Royale Marocaine du Cyclisme (FRMC) sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.
Les cyclistes marocains motivés par les résultats très encourageants réalisés par la petite reine nationale ces dernières années sur les plans africain et arabe ne seront pas en reste au cours de cette manifestation.
Le cyclisme marocain a réussi ces dernières années à consolider sa place au sommet comme l’une des disciplines ayant donné le plus de satisfaction au sport national.
Cette discipline a raflé ainsi les lauriers au fil de ses victoires couronnées par la participation aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro (2016) et au Championnat du monde de cyclisme (Qatar, 2016), consacrant ainsi l’efficacité de la stratégie de la FRMC en coordination avec le département de tutelle et le Comité National Olympique Marocain mais aussi le travail de base des ligues et clubs.
La moisson de la «petite reine» nationale s’est garnie en outre de titres de l’Africa Tour, qui s’inscrit dans le calendrier de l’union internationale (UCI), en empochant en 2015 les étapes du Sénégal, Cameroun, Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.
Parallèlement à cette domination continentale, le cyclisme marocain s’est coiffé la même année de l’or de la course contre la montre par équipes (hommes) lors du championnat arabe disputé à Charm El-Cheikh en Egypte. La sélection féminine comprenant Mounia Benaji, Noura Sahmoud, Fatma-Zahra Hayani et Chaimae Zekraoui a été sacrée également vice-championne arabe avec l’argent du contre la montre par équipes derrière les Egyptiennes.
Le Russe Kirill Pozdnyakov a remporté la première étape de la 30e édition du Tour du Maroc, opposant vendredi Ben Slimane et Kénitra sur une distance de 148,7 km. Pozdnyakov qui joue pour l’équipe de Synergy Baku Cycling Project (Azerbaidjan) a signé un temps de 3h 31min 51sec.
Les deuxième et troisième places sont revenues respectivement à l’Américain Putt Tanner (United Health Care Professional Cycling) et le Français Simon Sellier (Vendée U), auteurs du même chrono que le vainqueur.
Le Marocain Ait Abdia Anass, de l’équipe nationale, est arrivé en quatrième position.
L’Américain Keough Luke a remporté la deuxième étape disputée samedi entre Kénitra et Larache, sur 146 km.
Le coureur américain, de l’équipe UnitedHealthCare Professionnel Cycling, a parcouru l’étape en 03h 36:38 devançant au sprint final le sociétaire de l’équipe Gallina Colosio Eurofeed (Italie), Galdoune Ahmed Amine, d’origine marocaine, et son compatriote Makhchoun Mounir, sociétaire du club bahreini (VIB Bikes) avec le même chrono que le vainqueur.
La troisième étape de cette compétition, organisée du 7 au 16 avril, a relié dimanche Tanger à Martil sur 145,1 km.
L’étape la plus longue sera celle entre Oued Laou et Al Hoceima (191km).
Le Maroc est représenté dans cette édition par trois sélections: A, Espoir et olympique. Deux Marocains avaient remporté le Tour du Maroc, en l’occurrence Mohamed El Gourch (1960, 1964, 1965) et Mohsine Lahssaini en 2011.
Ce dernier fait partie de l’équipe nationale prenant part à cette édition et qui comprend également Ait El Abdia Anass, Jelloul Adil, Er Rafai Mohamed, Saber Lahcen et Abelouache Essaid.