Crise du Raja: Les joueurs lancent un ultimatum au président

En pleine crise financière, le Raja de Casablanca n’est pas au bout de ses peines. Las des promesses non tenues du président Saïd Hasbane, les joueurs ont décidé de faire grève samedi et promettent de ne plus jouer si leurs émoluments ne sont pas payés avant le derby.     Quatre jours après avoir annoncé le gouffre financier dans lequel est empêtré le Raja, le président est parti en villégiature à Marrakech, ignorant la température en continuelle montée au sein du club. En principe, il devait être présent pour régler deux salaires et sept primes aux joueurs s’élevant à 600.000 DH. Alors qu’une rencontre était au programme samedi à l’Oasis, les joueurs ont été surpris par l’absence de Hasbane.   Ils ont alors décidé de boycotter la séance d’entrainement, malgré les tentatives de l’entraineur M’hammed Fakhir et de son staff pour les raisonner. L’adhérent Ali Aziz n’y va pas par quatre chemins. «On se demande pourquoi Hasbane est venu s’il n’est pas capable de trouver des fonds pour remettre de l’ordre dans les finances du club. Il n’est fort que lorsqu’il s’agit annoncer des déficits.»