A deux mois de la CAN 2017, les polémiques se multiplient au Gabon. Après la disqualification du stade Omar Bongo de Libreville, remplacé par le Stade d’Angondjé, une autre enceinte inquiète, celle d’Oyem, au Nord qui devra abriter les matchs des Lions de l’Atlas. Depuis lundi, les travaux de finalisation du stade sont à l’arrêt.

En effet, les populations des alentours empêchent la société chinoise Shanghai Construction de poursuivre ses activités. En cause : une promesse non tenue du gouvernement qui avait promis l’électrification des villages environnants. Celle-ci se faisant désespérément attendre, les riverains ont décidé de signifier leur mécontentement en bloquant le chantier. Autant dire que les délais de livraison risquent d’être compliqués à respecter.