Rolland Courbis a expliqué les raisons qui l’ont poussé à décliner l’offre de la FAF pour prendre la direction technique des Fennecs à la veille d’un match capitale dans la course à la qualification au mondial 2018.

Le technicien français a dévoilé que la FAF lui proposait un curieux contrat. “La durée de mon contrat devait être de vingt mois, mais résiliable tous les mois, sans aucune indemnité” à expliquer Courbis avant d’ajouter “Si j’acceptais ce challenge algérien, c’est comme si j’acceptais un contrat d’un mois renouvelable.. Si tu parles à un joueur avant un match important et qu’il est au courant que si tu perds, ton contrat peut être résilié, tu n’as pas la même autorité, je suis désolé.”