La FAF va t-elle acheter le choix de Toufiqui après Bennacer ?

Né d’un père marocain et d’une mère algérienne selon les voisins, le jeune parisien Azzedine Toufiqui serait au coeur d’un nouveau bras de fer entre la FRMF et la FAF qui auraient toutes les deux sollicité le joueur.

D’après les confrères algériens, comme le Maroc, l’Algérie a décidé d’entrer tôt dans la course afin de convaincre le joueur parisien de rejoindre les Fennecs. La FAF voudrait refaire le coup en se payant le choix du joueur comme elle l’a fait avec Ismaël Bennacer, alors mineur d’âge.
On rappellera que Bennacer est né d’un père marocain et d’une mère algérienne, il avait été approché par les deux fédérations, marocaine et algérienne. Alors qu’il n’avait pas encore atteint ses 18 ans, Bennacer avait finalement opté dès 2016 pour les Fennecs. « Les Marocains m’ont proposé de jouer avec les Espoirs, l’Algérie m’a intégré avec les grands », répond assez souvent le joueur.
Flash back sur notre article datant de 2016 (Edit* à placer de son contexte) : El-Hadj Raouraoua a gagné Bennacer, mais à quel prix ?

« C’est pour moi une décision très importante qui a été mûrement réfléchie… mon choix s’est porté sur l’aspect sportif» avait déclaré le joueur au lendemain de sa décision prise en 2016.
Cas unique en ce qui concerne nos joueurs MRE, pas pour Raouraoua qui était un expert en la matière puisque comptait sur son tableau de chasse Saphir Taider, de père tunisien et Rais M’Bolhi de père Congolais.