Les dessous de l’affaire Abderrazak Hamdallah

Abderrazak Hamdallah est un joueur riche et sa notoriété est devenue plus importante depuis qu’il a prolongé avec son club saoudien d’Al Nasr moyennant un salaire annuel de 9M de dollars.

De quoi lui donner encore plus le sentiment d’être le meilleur joueur marocain en activité. C’est en tout cas le statut qu’il a revendiqué avant sa convocation avec les Lions de l’Atlas pour la CAN 2019.

En effet, d’après nos sources, profitant de la campagne médiatique en faveur de son retour en sélection, l’attaquant d’Al Nasr a posé quelques conditions à la FRMF pour répondre favorablement à la convocation de Hervé Renard. Revendiquant le statut du meilleur joueur marocain en activité, Abderrazak Hamdallah a notamment exigé d’être dans le 11 base de la sélection. Et d’après nos informations, il aurait également exigé de porter le n°9, d’hériter du brassard de capitaine et de tirer tous les penaltys faute de quoi, il ne répondra pas à l’appel du sélectionneur national.
Apprenant ses exigences, Hervé Renard a indiqué à la FRMF qu’il ne pourra pas y répondre et c’était inutile de le convoquer mais face à la pression médiatique, Fouzi Lekjaa a prié Renard de retenir l’attaquant d’Al Nasr dans sa liste des 23 Lions de l’Atlas même s’il ne va pas répondre à ses caprices de star.
Abderrazak Hamdallah avait donc rejoint les Lions de l’Atlas en pensant que Hervé Renard allait le chuchoter comme prévu avec les responsables de la FRMF. Mais c’était mal connaitre le technicien français. Le voila enfin dans la tanière et dès sa première séance d’entrainement, Hamdallah s’est distingué par son jeu assez musclé envers quelques coéquipiers. Il a notamment sèchement taclé Younes Belhanda qui a lui a rendu la monnaie de sa pièce quelques minutes plus tard. Une vive discussion éclate entre les deux joueurs qui se croiseront le soir dans les couloirs de l’hôtel pour en venir carrément aux mains.
Une autre discussion assez vive aurait eu lieu entre Hamdallah et En-Nesyri pour savoir qui devait porter le n°9. L’attaquant d’Al Nars aurait exigé de Youssef de lui laisser ce n°. Mais le jeune En-Nesyri a également du tempérament et du caractère malgré sa timidité apparente. Il refuse catégoriquement en lui répondant : « Tu n’as qu’à porter le n°19 ou 99 ». Finalement Renard attribuera ce n° à un autre joueur.
Hamdallah aurait même fait tout un cinéma parce que son « gps » d’entrainement avait le n°45. Il se serait également fâché sur le staff technique et médical en réclamant le gps portant le n°9…
Le ton était donc donné… Abderrazak Hamdallah apprendra quelques jours plus tard qu’il ne sera pas dans le 11 de base prévu en amical contre la Gambie. Il apprend également qu’il ne portera pas le n°9 et qu’il ne sera que 2è tireur de penalty derrière Fayçal Fajr. La suite de l’histoire est connue.

« Hamdallah a dit que s’il était brésilien, il serait la star du vestiaire et tout le monde lui ramènera du café sur un plateau« , nous a confié un proche des Lions de l’Atlas dont on taira le nom. « Il est persuadé d’être le meilleur joueur marocain parce qu’il a fini meilleur buteur en Arabie Saoudite et qu’il est devenu riche. » ajoute la source
Quelques jours avant le départ des Lions de l’Atlas en Egypte, Hamdallah décide de prendre ses valises et de quitter la sélection nationale. Sur son chemin il croise Hervé Renard qui n’a rien fait pour le retenir.  » « Ce n’est pas à moi qu’il faut demander. Je ne le connaissais pas spécialement. Ce groupe a toujours bien vécu donc bon… il faut se poser la question. Il a joué avec certains joueurs avant, peut être qu’il y a des antécédents… C’était la première fois que je l’avais en sélection. Cette affaire a un peu bouleversé le groupe mais s’est vite passé« . a récemment expliqué l’ex sélectionneur Hervé Renard.
« Je ne pouvais plus intervenir il avait pris sa décision. Je l’ai vu sur le parking de Maâmoura, il lm’a dit qu’il ne se sentait pas bien et qu’il voulait partir… Je ne vais pas le condamner, ça s’est passé, c’est malheureux mais c’est comme ça. » a ajouté le technicien français à propos de cette affaire

Alors que la presse locale devait unanimement condamné la fuite de Hamdallah, elle a poursuivi sa pression en exigeant son retour dans la liste des 23 Lions retenus pour la CAN. Pour expliquer son départ, la FRMF a alors envoyé un certificat médical à la CAF en spécifiant que le joueur a été blessé et qu’il sera de retour dans le groupe.
Apprenant la démarche de la FRMF, Hamdallah décide de son côté de publier une vidéo sur Instagram pour montrer qu’il est en pleine forme. Plus tard, il publie une photo dans laquelle il s’affiche sous le soleil sirotant un cocktail.