Depuis des années, le pauvre supporter que je suis assiste à un véritable défilé des joueurs présélectionnés ou convoqués. Pas moins d’une cinquantaine testés par le sélectionneur, Badou Zaki, lui aussi incapable de finir cet éternel chantier entamé par ses prédécesseurs qu’il critiquait sur les plateaux TV pour cette raison bien précise.

Autre incohérence que je souhaiterai soulever et celle qui concerne les réactions de Zaki à l’égard des influences extérieures des Semssaras. J’ai noté que ce cher Monsieur l’avait fermement condamné quand il était en chômage technique. Pourtant, c’est bien lui-même qui a instauré cela lors de son premier passage et qui le perpétue lors de son second passage. Zaki s’affiche même dans des restaurants en compagnie d’agents de joueurs et de conseillers en tout genre… Plutôt indécent non!

Zaki aime la discipline et se montre intransigeant avec des joueurs qu’il écarte lorsqu’ils s’opposent à sa vision des choses. En revanche, il se rabaisse volontiers pour supplier des joueurs indécis qui utilisent le Maroc comme choix de désespoir faute de mieux… Cherchez l’incohérence!
La question qui me turlupine : Pourquoi cette volonté de médiatiser des nouvelles recrues qu’on tente d’amadouer au préalable alors que la sélection aura tout à gagner en convoquant les joueurs sans bruit ni tapage médiatique !! Sans ce tapage, Zaki aurait pu racoler les El-Hadadi, Bahoui, Bellarabi ou encore Boufal.