Banoun

Connu pour son franc-parler, Badr Banoun, défenseur central du Raja de Casablanca et des Lions de l’Atlas, n’a pas hésité à dézinguer le comportement de certains joueurs locaux.

Ces derniers ont tendance à se faire tout petits devant les internationaux évoluant en Europe, lors des rassemblements de l’équipe nationale. Une attitude, dit-il, qui porte un coup à leur image et impacte leur rendement.

Les propos de Badr Banoun dans un live sur Instagram au sujet de certains joueurs botolistes en équipe nationale vont certainement faire jaser lors des prochains jours. Le défenseur central n’a pas mâché ses mots en critiquant l’attitude mesquine de certains joueurs locaux en équipe nationale, sans les nommer.

Tout en reconnaissant que le rendement du joueur de la Botola est faible en équipe nationale, il a imputé cela non pas aux qualités footballistiques intrinsèques desdits joueurs, mais à leur attitude lors des stages de concentration.

«Certains demandaient aux professionnels de leur fournir des maillots de leurs clubs européens et d’autres restaient collés à eux durant tout le stage. Ce genre de comportement porte un coup à l’image des joueurs locaux», a indiqué Banoun.
Et pour enfoncer le clou, il assure que quand il est convoqué en équipe nationale, il se présente au rassemblement comme l’ensemble des joueurs tout en étant fier d’appartenir au Raja, mais également en respectant ses coéquipiers, mais sans nuire à sa personnalité.

En revanche, Banoun a nié qu’il y ait des clans au sein des Lions de l’Atlas. «C’est normal que les joueurs qui parlent la langue néerlandaise se rencontrent, ceux qui parlent français se réunissent entre eux… mais le but reste le même, défendre les couleurs de l’équipe nationale».