« L’avantage pour le Maroc est le fait de prendre des mesures bien avant que le Coronavirus ne se propage dans le pays.

Par conséquent, l’incidence par rapport à l’Espagne est minime », a affirmé Garrido dans un entretien à l’agence de presse espagnole « Efe ».

L’ancien entraîneur du Villarreal, qui a choisi de passer son confinement au Maroc pour être proche de ses joueurs, a qualifié d’ »excellente » la décision des autorités marocaines d’imposer le port des masques, formulant l’espoir de voir les mesures prises par le Royaume aboutir à l’arrêt de la propagation du virus. « Ce serait formidable », a-t-il dit.

« Cela me semble excellent. Ce qui me paraît incorrect c’est de ne pas porter les masques. Étant donné la situation que nous traversons, il est évident que lorsque vous êtes obligés de sortir, dans les cas extrêmes, vous devez vous protéger, ce qui est nécessaire », a martelé Garrido.

Contrairement à d’autres pays plus touchés par le virus, le Maroc a anticipé les événements et imposé des mesures pour endiguer la propagation de la pandémie, a-t-il souligné.

Pour l’entraîneur espagnol, « les Marocains ont pris conscience qu’ils doivent rester chez eux sauf pour des raisons justifiées et le grand avantage (…) est que des mesures ont été prises alors qu’il y avait très peu de cas au Maroc ».