prolongation de Hakim Ziyech

Lions de l’Atlas a initié un réel débat sur l’avenir de Hakim Ziyech et autres stars dont le contrat se termine le 30 juin prochain.

Après les néerlandais, les britanniques s’emparent du sujet en s’interrogeant aussi sur l’éligibilité du marocain Ziyech au delà de la deadline.

L’intrigue du 1er juillet

« Une décision éventuelle de terminer la saison après le 1er juillet va créer un chaos das le marché des transfert, » constate l’agent britannique, Martin Reilly.

Pour expliquer son point de vue, Reilly prend le transfert de Ziyech comme exemple. Il estime que son cas posera problème si les Ligues ne se terminent pas le 30 juin.

« Je ne pense pas que vous puissiez arrêter une saison disputée à 80%. Il faut trouver et conclure des accords pour permettre la suite de la saison« , a poursuivi Reilly. « Les clubs doivent se parler et convenir sur des contrats mensuels jusqu’à la fin de cette saison. Et si vous avez engagé des joueurs, ils devraient rester, » suggère l’agent.

Le cas Ziyech

Hakim Ziyech est un bon exemple des problèmes auxquels les clubs seront confrontés en cas de saison prolongée. « Chelsea a engagé Ziyech à partir du 1er juillet. Si cette saison se prolonge à l’automne, on peut imaginer que l’Ajax veuille le garder. Ils voudront remporter le titre avec lui. En même temps, si Chelsea le retient dès le 1er juillet, les Blues peuvent l’utiliser dans des matchs...« 

Reilly voit d’autres soucis potentiels. « Les clubs peuvent avoir engagé des joueurs de la même ligue à partir du 1er juillet. Pour quel club joueront-ils lorsque la ligue reprendra en août? Les joueurs dont les contrats expirent doivent attendre. La règle est que vous êtes libre d’aller où vous voulez le 30 juin. Mais si la prolongation dure, ces joueurs devraient-ils rester? « 

Visiblement, l’agent britannique se pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses sur cette situation qui inquiète l’ensemble des clubs. La FIFA a promis de se pencher rapidement sur le problème pour proposer des solutions.