Hugo Boumous de retour en France

L’ex Lionceau de l’Atlas, Hugo Boumous est de retour en France après une expérience exotique dans le championnat indien.

Le marocain espérait trouver des conditions favorables avant le mercato estival mais son retour est un peu chamboulé. « Cétait prévu que je rentre en France, même si cela faisait un peu peur avec tout ce qui se passe. En Inde, la seule modification qu’il y a eu est que la finale du Championnat s’est jouée à huis clos… » confié Boumous à FF.

« Avec tout ce qui se passe en Europe, je pense que j’aurais été plus en sécurité en restant en Inde, dans les conditions dans lesquelles je vivais. Je suis revenu par peur que les frontières se ferment et que les liaisons aériennes soient coupées. J’ai quand même préféré revenir en France avec les miens, même si c’est plus dangereux, plutôt que de finir bloquer là-bas… » poursuit-il.

Boumous et l’affaire Chicha

Hugo Boumous faisait partie des Lionceaux qui s’étaient distingués par leur mauvais comportement lors d’un rassemblement. Il était l’un des espoirs sanctionné par la FRMF pour avoir fumé la Chicha dans l’hôtel. A l’époque, l’instance fédérale avait manqué de courage en sanctionnant les espoirs plutot que des seniors impliqués dans une affaire identique à la même période. La référence des jeunes, Mehdi Benatia avait même refusé de présenter ses excuses se targuant d’être libre de faire ce qu’il veut…

Contrairement à Fahd Moufi, qui a plutôt bien réussi son début de carrière malgré la sanction fédérale, Hugo Boumous, âgé aujourd’hui de 24 ans, a vachement accusé le coup à cause de la décision de la FRMF.
« On va dire que je n’avais pas la discipline requise pour le monde pro quand j’avais 18 ou 19 ans. Tout ça a un peu gâché mon début de carrière. En 2016, avec la sélection des espoirs du Maroc, je me suis fait exclure à cause d’une histoire de chicha. (NDLR : Une vidéo publiée de lui en train de fumer la chicha dans sa chambre d’hôtel avec Fahd Moufi). C’était au même moment où je me retrouvais en fin de contrat à Laval, » explique l’ex Lionceau de l’Atlas, Hugo Boumous.

« Cela avait un peu fait tomber tous mes plans et mon image a pris un coup auprès des autres clubs. Après, j’ai fait un an et demi au Maroc (MAT) avec un entraîneur espagnol (Sergio Lobera). Quand le coach est parti en Inde, les ennuis ont commencé au Maroc. J’ai eu des retards de paiements, du coup j’ai préféré résilier mon contrat pour le rejoindre en Inde, » conclut-il.