L’affaire de Fatima Zahra Abou Faras agite depuis quelques semaines le milieu sportif au Maroc. Médaillée d’or aux Jeux olympiques de la Jeunesse en 2018 à Buenos Aires, Fatima Zahra Abou Faras a été exclue de la sélection nationale.

 

Officiellement, la Fédération parle de blessure. Une thèse réfutée par l’athlète elle-même et son entraîneur Abdenbi Saoudi lors d’un point de presse organisé mardi à Casablanca.

Certificats médicaux à l’appui, l’athlète et son entraîneur exigent l’ouverture d’une enquête approfondie pour dévoiler les vraies raisons de son exclusion, alors qu’elle a de fortes chances de se qualifier aux JO Tokyo 2020.

Abdenebi Saoudi va encore plus loin et assure que son exclusion a été orchestrée : «La fille ne souffre d’aucune blessure. Nous avons des certificats médicaux qui prouvent qu’elle n’a aucune blessure. Elle peut faire dès aujourd’hui des combats au plus haut niveau.

C’était orchestré, mais on ne sait pas pour quelle raison. Quand je dis que c’est planifié, c’est parce qu’elle a été privée de participer aux Open qualificatifs pour les JO.

Normalement, elle devait participer aux open G1, G2, G3 et G4 pour collecter les points lui permettant de se qualifier sans passer par le tournoi qualificatif.

Mais elle a été mise à l’écart. La fédération lui a juste permis de participer aux tournois non classés où il n’y a pas de points à gagner. Si elle avait pris part aux grands tournois, elle serait qualifiée sans problèmes», a-t-il indiqué.

Voir vidéo ci dessous