Ajax

L’Ajax d’Amsterdam a commencé 2010 avec un déficit de 13,5M€ à la suite de l’achat de Zeeuw, Lodeiro et Mounir El Hamdaoui.

Au fil des ans, l’Ajax a compensé cela. Les saisons 2016/2017 et 2019/2020 ont été non seulement prolifiques sportivement mais aussi financièrement. En 2016, l’Ajax a cassé sa tirelire pour engager Hakim Ziyech, Davinson Sánchez et Mateo Cassierra. Parallèlement, les ajacides ont renfloué leur caisse avec la vente de Sánchez et Klaassen après avoir atteint la finale de la Ligue Europa. 

Les transferts de Cillessen, Arek Milik, Riechedly Bazoer, Anwar El Ghazi et Nemanja Gudelj ont également rapporté au cours de l’exercice 2016/2017 clôturé avec un bénéfice de 60M€.

Deux ans plus tard, l’Ajax a accéléré le rythme des dépenses avec Daley Blind, Dusan Tadic et Lisandro Magallán. Cependant, cela s’est avéré plus que rentable. En effet, l’Ajax a presque atteint la finale de la Ligue des champions. Ce qui lui a permis de toucher le jackpot avec le transfert de Frenkie de Jong et à moindre mesure avec celui de Justin Kluivert.

Les chiffres de la saison à venir seront sans aucun doute également florissants. Matthijs de Ligt, Kasper Dolberg, Lasse Schöne, Rasmus Kristensen, Dani de Wit et Cassierra n’ont tous été vendus qu’après le 1er juillet. Leur somme de transfert sera donc incluse dans l’exercice 2019/2020.

L’été prochain, l’Ajax sera très actif sur le marché des transferts et pourrait récolter pas moins de 150 millions d’euros. Hakim Ziyech est estimé à 50M€ et Van de Beek à 55M€. Ces montants de base risquent de grimper en flèche à la fin du mercato estival. De plus, le jeune américain, Sergiño Dest, serait fortement courtisé par le Bayern Munich.

Ne me parlez pas de nos clubs… Ils sont loin, à des années lumières d’une gestion intelligente digne de ce nom. Merci à l’Ajax de donner l’exemple avec une formation et des recrutements de qualité.