Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic a entamé la préparation de la double confrontation contre la République Centrafrique fin mars prochain.

Les Lions de l’Atlas veulent creuser l’écart pour consolider leur rang de leader après leur nul contre la Mauritanie et la victoire contre le Burundi. Ce sera possible dès fin mars à l’occasion du troisième et quatrième tour des éliminatoires de la CAN-2021 prévue au Cameroun.

Le staff technique intensifié ses efforts pour suivre l’ensemble des Lions de l’Atlas potentiellement sélectionnables. Ils sont nombreux mais seuls 26 seront prochainement convier au stage de préparation prévu au Complexe Mohammed VI en marge de cette double confrontation.

Le sélectionneur national serait particulièrement curieux de la progression de quelques jeunes joueurs. Notamment Sélim Amallah qui reste à ce jour sa plus belle découverte. Il se murmure que le bosnien ne rate pas un match du rouche de 23 ans, Sélim Amallah qui a opté pour le Maroc sous sa direction. Vahid veut tout savoir et tout noter sur celui qu’il considère comme un grand espoir de la tanière.

Les incontournables du moment

Le nom du milieu offensif du Standard serait déjà sur la liste concoctée par Halilhodzic pour affronter la République Centrafricaine. Sauf pépin de dernière minute, il rejoindra les autres incontournables de l’effectif marocain. On pense à son chouchou, Achraf Hakimi, à Hakim Ziyech, Romain Saiss, Noussair Mazraoui et à Youssef En-Nesyri. Sans oublier les deux gardiens Munir et Bounou ainsi que le roc Yunis Abdelhamid, ou encore le séduisant Sofyan Amrabat.

En raison de la participation des joueurs locaux au CHAN 2020, Vahid devra axer son choix sur les expatriés. On espérera le retour probable de l’artiste Amine Harit, à qui Vahid devra trouver une place aux côtés de Sofiane Boufal et Oussama Idrissi.

Adel Taarabt, Zouhair Feddal, Nabil Dirar et Nordin Amrabat seront présents pour encadrer la jeune meute. Youssef El Arabi et Rachid Alioui devront renforcer l’attaque, tout comme Fayçal Fajr en ce qui concerne l’entre jeu.

Côté surprise, on pensera à la première convocation du jeune nîmois, Yassine Benrahou, très en forme depuis son arrivée à l’Olympique.