Le Maroc a décroché 19 médailles (9 en or, 4 en argent et 6 en bronze) aux épreuves de kumité disputées dans le cadre de la deuxième journée du Championnat d’Afrique de karaté, qui se poursuit jusqu’au 9 février à la salle couverte Ziaten à Tanger.

Les médailles d’or ont été décrochées, dans la catégorie des cadets, par Hiba Fellaoui (-45kg), Sawsane Benchbab (-54kg), Aya Ouhra (+54kg) et Zaid Boudouche (-52kg), au même titre que les karatékas Abdelali Jina (-61kg), Said Oubaya (-68kg), Abdelkarim Asaas (-76kg), Hanane Mellal (-59kg) et Meryam Ajaray qui ont également remporté l’or dans la catégorie des juniors. Pour leur part, Mehdi Sriti (+76kg), Farida Mrabet Lemti (-48kg), Youssef El Hafidi (+70kg) et la sélection nationale séniors (dames) se sont adjugés la médaille d’argent lors de cette journée.

Cette même journée a été marquée les performances de Nadir Ouazzani Semmari (-63kg), Wadie Sassiou (-63kg), Karima Blita (+70kg), Ikram Hilali (-53kg), Hicham Bekkali (-55kg) et l’équipe nationale séniors (messieurs) qui ont remporté des médailles de bronze.

Lors de la première journée, le Maroc avait remporté six médailles dont deux en or au terme des épreuves de kata (cadets et juniors). Les Marocains Salah Eddine El Mansoury (cadets) et Abdelmounim Maanaoui (juniors) se sont adjugés les deux médailles d’or après avoir pris le dessus respectivement sur les Égyptiens Hussein Mohamed Hussein et Ramadan Tarek.

De leurs côtés, Marwa Salmi (cadettes), Maryem El Kholti (juniors), les deux équipes nationales dames et messieurs (juniors) ont décroché quatre médailles d’argent portant le nombre des médailles du Maroc à six.

Au terme de ces deux journées, le Maroc occupe la première place du classement général avec un total de 25 médailles (11 en or, 8 en argent et 6 en bronze), devant l’Egypte, deuxième, avec 25 médailles (8 en or, 12 en argent et 5 en bronze), tandis que l’Algérie est troisième avec 8 médailles (4 en or, 2 en argent et 2 en bronze.

Organisé par la Fédération royale marocaine de karaté et disciplines associées (FRMK), le Championnat qui connait la participation de 400 karatékas représentant 29 pays africains, est à sa 19è édition pour la catégorie des seniors, à sa 11è pour les juniors et à sa 3è pour les cadets. Les meilleurs karatékas du continent prendront part à cette compétition afin d’alimenter leur compteur en points en vue de la qualification pour les JO 2020 à Tokyo.

En plus des compétitions officielles, le programme du championnat comprend plusieurs activités, y compris une session de formation pour les arbitres, l’examen de classification des arbitres et l’accréditation des entraîneurs africains dans les disciplines de kata et de kumité.

MAP