On n’a pas besoin de s’étaler sur le talent du milieu marocain Hakim Ziyech. On n’a même pas besoin de soulever ce point. Un point qui dérange finalement en restant à l’Eredivisie.

Ziyach a été courtisé par de nombreux clubs. Entre des offres concrètes, des appels du pied et des rumeurs parfois fondées mais officieuses, le Lion de l’Atlas envoie balader tout le monde. A quoi joue ce diable de Hakim ?

Hakim Ziyach. Reconnu de par le monde du foot comme étant un prodige, il fut la deuxième interrogation concernant le dernier ballon d’or décerné. Après la tumultueuse bataille entre Messi et Van Djik, tout le monde a soulevé l’absence «inexpliquée »de Ziyach du Top 30. Ceci n’est qu’une preuve parmi d’autres de la notoriété que s’est bâtie notre joueur marocain.

Certaines langues se sont dénouées de par la compétitivité du championnat hollandais comparé aux autres championnats européens prétextant cette absence. Peut-être…

Van Basten a déclaré lui-même que le marocain n’avait plus rien à prouver en Eredivisie. Les équipes adverses se réjouissaient quand Ziyach n’était pas titularisé et elles le faisaient savoir.

Parti pour rester

La saison 2018/2019 fut une belle aventure de l’Ajax. Une belle équipe qui a battu de grandes écuries telles que le Real ou la Juventus pour se hisser en demi finale de la Champions League. Totenham était menée au score mais grâce à sa determination, elle a éliminé l’Ajax. Tous les fans s’étaient dit que c’est l’été de Ziyech, que son transfert était inévitable. A notre grande surprise, il prolonge à l’Ajax avec une revalorisation salariale et un nouveau contrat. Une autre surprise, seul le FC Seville lui transmet une offre concrète sur base de son ancienne clause libératoire. Bien évidemment, Hakim refuse et préfère poursuivre l’avenutre avec l’Ajax

Les fans du football et notamment les marocains, pensaient deviner le plan de Ziyach: s’imposer malgré le départ de plusieurs cadres et confirmer son talent.

Des exigences de vraie star

Des questions sont restées sans réponses d’abord. Pourquoi le prodige n’a été approché que par un seul club? Ses proches et Ziyech lui-même essayaient de se justifier. Le montant du transfert n’est que le point final de longues négociations, plusieurs exigences ont été émises. Ziyech veut un contrat qui lui garantit une place de titulaire indiscutable au sein du club. Difficile de répondre à cette exigence. Ziyech préfère des clubs par rapport à d’autres. Il a dit ouvertement qu’il préférait Arsenal à Man United ou Chelsea même si aucune offre concrète n’ait été émise par aucun de ces deux derniers.

Après l’avortement de chaque offre ou appel du pied d’un club, la déclaration qui sort est: «je me sens bien ici. Je suis entouré de ma famille qui me supporte et d’un club qui m’apprécie». Ajoutez à cela le meilleur salaire du championnat.

Certes, la conjugaison de ces prétextes peuvent constituer un fondement dans la décision du joueur. Mais qui n’a pas envie d’évoluer ailleurs pour confirmer son talent et en même temps se faire plus de blé et ramener tout la famille avec s’il le veut? Serait ce un manque d’ambition? La peur de l’aléa? Des exigences trop grandes décourageant les prétendants?

Le mercato hivernal est désormais terminé. Ziyech va reprendre le chemin des terrains d’ici une semaine (comme par hasard).

Je souhaite que Ziyech me cloue le bec en acceptant un transfert et démentir mes impressions. Je souhaite sa réussite car sa réussite est dans notre intérêt, celui de la sélection nationale.

Vivement qu’il me fasse taire!