Mohamed Ihattaren n’est pas le premier footballeur marocain à évoquer ce type de comportements discriminatoires, notamment de la part des forces de l’ordre.

En novembre dernier, Achraf Hakimi relayait le même type d’attitudes de la part des policiers espagnols.

Futur membre de l’équipe nationale des Pays-Bas, Mohammed Ihattaren est régulièrement victime de comportements discriminatoires à caractère raciste dans son pays de résidence.

Le jeune prodige d’origine marocaine, auteur d’un superbe début de saison avec le PSV Eindhoven, s’en est expliqué dans un entretien accordé au média néerlandais Helden Magazine: « Ça arrive presque tous les jours, dans la rue, devant chez ma mère, partout. Et puis il y a la police aussi.

Depuis que j’ai mon permis de conduire je me fait arrêter quasiment tous les week-ends. Surtout à Eindhoven, à Utrech (sa ville de naissance) un peu moins ».

Celui qui aura 18 ans dans deux semaines reste philosophe malgré le racisme ambiant: « Apparemment un jeune marocain n’a pas le droit de conduire une belle voiture.

Qu’est-ce que je peux y faire? Des fois çe me rend dingue. Mais j’essaye de rester courtois. Malgré cela on doit être fier de vivre aux pays-Bas ».