La ville de Laâyoune accueille, à partir de mardi et jusqu’au 07 février, la 6ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Futsal Total 2020. 

A la veille de ce tournoi international, la FIFA a balayé d’un coup les positions hostiles à l’organisation de la compétition au Sahara marocain, exprimées auparavant par l’Algérie et l’Afrique du Sud. 

Le 15 janvier courant, l’Afrique du Sud avait décidé de se retirer de la Coupe. La Fédération sud-africaine de football (SAFA) avait indiqué que sa sélection nationale ne jouera pas “au Sahara” marocain. “L’Afrique du Sud n’a aucun problème à jouer au Maroc, mais conformément aux résolutions du gouvernement sud-africain et de l’Union africaine (UA), elle ne jouera pas au Sahara”, avait souligné le président de la SAFA, Danny Jordaan dans un communiqué.

Quelques jours plus tard, la Fédération algérienne de football (FAF) a adressé une lettre au président de la Confédération africaine de football (CAF), dans laquelle elle «dénonce et s’oppose”à la domiciliation de la CAN de Futsal 2020 au Sahara marocain. Une réaction à laquelle la CAF n’a pas donné suite, continuant ainsi sa collaboration avec le Maroc, pour réussir l’organisation de la compétition. 

Dimanche, la FIFA a donné raison à l’instance africaine et à la FRMF, soutenant ainsi la tenue de la CAN Futsal à Laâyoune. “La Coupe d’Afrique de Fustal 2020 se tiendra à Laâyoune marocaine du 28 janvier au 7 février“, a affirmé la plus haute instance dirigeante du football mondial dans un tweet sur son compte officiel. Une réponse claire et concise à Alger et à Pretoria.