Encore un coup dur pour l’athlétisme marocain. En pleine année olympique, le marathonien Al Mahjoub Dazza a été provisoirement suspendu pour dopage.

Ce dernier est suspendu à titre provisoire, tel qu’ annoncé par l’instance ce mardi, pour avoir utilisé des substances prohibées et avoir ainsi violé les règles mondiales de l’anti-dopage.

Âgé de 28 ans, il s’est fait remarquer en remportant les marathons de Prague en République Tchèque (2:05:58) et Fukuoka au Japon (2:07:10) en 2019.

Cette nouvelle affaire intervient quelques mois après l’affaire Clémence Calvin, du nom de cette marathonienne française passée par Ifrane et suspendue depuis pour s’être soustraite dans la foulée à un contrôle antidopage inopiné à Marrakech.

À quelques mois des JO de Tokyo, et après des Mondiaux ratés à Doha l’année dernière, le parfum du scandale revient autour de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, présidée par Abdeslam Ahizoune.