Les boxeurs Marocains au Tournoi de Dakar qualificatif pour les JO de Tokyo 2020

D’un stage à l’autre, les pugilistes des équipes nationales masculines et féminines intensifient leurs préparations pour le tournoi de Dakar qualificatif au JO Tokyo 2020.

Avec les réactions de plusieurs champions du Noble Art Mohamed Hamout, Hamza Rabii petit frère du champion Mohamed Rabii et Khadija Mardi, médaillée de bronze au dernier Championnat du monde.

Peu importe la souffrance, le plus important est d’être prêt le jour J pour décrocher le billet pour Tokyo. Et cela passe par la case des rudes entraînements. Mohamed Hamout, qui avait déjà disputé les JO de Rio de Janeiro en 2016, se sent plus que jamais fort : «Comme vous le savez, au cours des dernières années, j’ai pu me mesurer à des boxeurs des écoles russe, ouzbek et kazakh, qui sont les meilleurs au monde. Une expérience qui m’a beaucoup apporté. Maintenant, je me sens prêt pour aller chercher une médaille lors des prochains JO et porter haut les couleurs du Maroc».

Même son de cloche chez Hamza Rabii (63 kg), petit frère du champion Mohamed Rabii, qui affiche ses ambitions : «Cela fait un an qu’on est en stage continue et la préparation s’intensifie à l’approche du tournoi qualificatif. Je suis prêt à affronter mes prochains adversaires, quelle que soit leur force».

Entamées il y a près de quatre ans, ces préparations pour les JO ont été intenses et riches en expériences, grâce notamment aux différents stages effectués dans des pays ayant une grande tradition de boxe, à l’instar de Cuba, la Russie, la Turquie, la France ou certains pays d’Asie centrale.

Questions à Khadija Mardi, médaillée de bronze au Championnat du monde: