Pour les médias complaisants, c’est un retournement de situation ! En revanche, pour notre rédaction, le refus d’Osian Roberts de collaborer avec Badou Zaki et consorts, est une réponse claire de nos responsables à nos inquiétudes.

En effet, dès le lancement de la propagande pour imposer la présence de Zaki, Taoussi et Jamal à la DTN, notre rédaction a multiplié les articles afin d’informer les supporters de ce qui se trame au sein de la FRMF et sa DTN. Nous avons également interpellé et gentiment invité nos décideurs à mettre un terme aux agissements de l’Amicale des entraîneurs et ses membres.

Conséquences : Le gallois Osian Roberts a décidé de fermer toutes les portes de sa direction technique au trio imposé par l’Amicale.

Ainsi, après avoir démissionné du DHJ pour convoiter le poste de directeur des équipes nationales, le sexagénaire Badou Zaki se retrouve sans emploi. “Badou Zaki est un grand cadre qui a déjà entraîné l’équipe nationale. Il est préférable de profiter de son expérience ailleurs qu’à la DTN”, aurait confié Osian Roberts qui ne veut ni de Taoussi, ni de Jamal.

Pour les trois postes importants visés par l’Amicale, Osian Roberts aurait finalement décidé d’engager des cadres étrangers. Il aurait opté pour des techniciens britanniques pour le seconder aux fonctions convoitées par Badou Zaki, Fathi Jamal et Rachid Taoussi.

Cliquez sur les liens internes pour lire nos articles à ce sujet