Les champions marocains se sont distingués lors de « l’International Diamond fight », organisé samedi par la Fondation internationale Boxusport sous l’égide de la Fédération Royale marocaine des sports de kick-boxing, muay thaï, savate et sports assimilés. Lors de cette compétition de Muay thaï organisée en coopération avec le Comité professionnel, le champion marocain Soufiane Taaouati a pris le meilleur sur le champion italien Zahe Christian (-70 kg), au même titre que son compatriote Brahim Saylan qui s’est imposé face au multiple champion algérien Guelass Brash (-70 kg).
Dans la catégorie des moins de 57 kg, le Marocaine Othmane Ghouni est venu à bout de Hamza Mardi, un pratiquant du club français Alamos, tandis que les champions marocains Salaheddine Biryani (-63,5 kg) et Karim Addari (-75 kg) n’ont pas pu prendre le dessus respectivement sur le champion du monde junior et champion de France Robinet d’Achille et sur l’Ivoirien Ismaïl Doumbia.
La ceinture du titre Diamond Fight des 66 kg a été remportée par le champion de France Totof qui a écarté le Finlandais Tino Venalainen. Selon un communiqué de la Fédération Royale marocaine des sports de kick-boxing, muay thaï, savate et sports assimilés, ce gala a été marquée par la présence de nombreuses personnalités notamment l’entraîneur adjoint de la sélection nationale de football, Mustapha Hadji, le président de la Fondation internationale Boxusport, Ali Okni et le président du comité du professionnalisme, Lahcen Hilali.