Le retour de Zaki à la tête de la sélection co&iumlncide étrangement avec le retour en sélection de plusieurs joueurs mais aussi le retour aux affaires de quelques agents et conseillers de joueurs que l’on croyait chasser à jamais en dehors de l’enclos des Lions de l’Atlas. Malheureusement, force est de constater que le retour de Zaki ne pouvait se faire qu’avec un retour aux affaires de toutes les rapaces qui ont b&acircti une fortune en faisant des bonnes affaires avec lui.

Nous ne partageons pas la maniére avec laquelle la FRMF a opéré son choix mais nous acceptons volontiers sa décision et celle de son nouveau président, Faouzi Lakjaa, qui demeure le premier responsable de la nomination de Zaki en dépit de la pression médiatique et populaire exercée sur lui. Un retour positif malgré tout car il va enfin mettre un terme à l’instabilité causée par la propagande pro-Zaki et par le boycott orchestré par certains joueurs premiers responsables de la situation désastreuse observée avec désarroi depuis la nomination de M’hamed Fakhir à la tête des Lions de l’Atlas en 2007.

Nous acceptons également le retour de Baddou Zaki que nous allons soutenir et accompagner avec nos critiques objectives pour l’intérêt de notre sélection. Contrairement aux journalistes que Zaki a amadoué lors d’un dîner au restaurant, contrairement à la FRMF qui a également amadoué les journalistes en les impliquant dans le choix pour se prémunir de toutes critiques, nous, simples blogueurs et rédacteurs bénévoles, nous, supporters des Lions de l’atlas qu’on ne consulte jamais, serons et demeurerons attentifs à ses résultats, attentifs à ses choix de joueurs et intraitables avec ses relations, surtout celles qui tenteront d’influencer ses décisions, qu’ils soient nos amis ou pas. Nous pensons ouvertement à ces agents et conseillers de joueurs qui se frottent les mains et se réjouissent déjà de ce come-back en annon&ccedilant à leurs joueurs qu’ils peuvent compter sur eux pour être convoqués ou pour décrocher des contrats publicitaires au Maroc…

En effet, nos craintes concernant le spectre du clientélisme se vérifient, le conseiller de Marouane Chamakh, d’Adel Taarabt et de Houcine Kharja, aurait usé de son soutien inconditionnel à Baddou Zaki pour lui suggérer de convoquer des joueurs comme Jamal Ait Ben Idir de Marouane Da costa ou encore Achraf Laazar, présents tous les 3 dans la liste des 27 joueurs convoqués pour la concentration prévue au Portugal. Cet agent, à l’origine du boycott et du sabotage organisé qu’a connu Fakhir, Fathi Jamal, Lemerre, Gerets ou Taoussi, aurait contacté ses joueurs de la sélection (50% de l’effectif) pour leur expliquer qu’il était temps de se montrer irréprochable en sélection maintenant que lui et son ami Zaki sont enfin de retour aux affaires.

Que les supporters Marocains se préparent à retrouver des joueurs que l’on croyait perdus dans le désert du golf, en Sibérie ou au fin fond des Ligues de division 2. L’un leur a promis des contrats de pubs juteux et l’autre les premiers postes dans le 11 de base… Tout ce beau monde sera gagnant, sauf le supporter qu’on dupera encore et encore avec quelques victoires éphéméres !