Compl&egravetement &agrave la d&eacuterive en championnat cet hiver, le Milan A.C a plac&eacute tout ses espoirs dans l&#39arriv&eacutee sur le banc d&#39un ancien de la maison: le hollandais Clarence Seedorf. Mais ironie du sort, alors que celui que les tifosi milanais surnommaient &quotil professore&quot quand il &eacutetait joueur est entrain redonner un &eacutelan positif &agrave son groupe, son avenir s&#39&eacutecrit plus que jamais en pointill&eacute.

Des r&eacutesultats satisfaisants.

Nous sommes le 14 janvier dernier. Alors que le Milan A.C a sombr&eacute le week-end pr&eacutec&eacutedent sur la pelouse de Sassuolo, Massimiliano Allegri est limog&eacute pour mauvais r&eacutesultats. Les rossoneri pointent &agrave l&#39&eacutepoque &agrave une 14e place indigne de leur standing. Clarence Seedorf qui est alors joueur &agrave Botafogo au Br&eacutesil d&eacutecide de prendre sa retraite pour prendre place sur le banc milanais. Les tifosi italiens sont ravis il faut dire que Seedorf a laiss&eacute des souvenirs imp&eacuterissable de son passage en tant que joueur &agrave Milanello entre 2002 et 2012. Sur le banc , l&#39international n&eacuteerlandais redonne des couleurs &agrave ce Milan bien pale depuis le d&eacutebut de la saison. Son &eacutequipe est r&eacutesolument port&eacutee vers l&#39offensive avec un 4-2-3-1 explosif qui voit Balotelli jouer en pointe, Kaka en num&eacutero 10, et Taarabt, Robinho et Poli se partager les 2 places des couloirs. Ce Milan la est plus s&eacuteduisant et plus efficace. En effet, depuis la prise de fonction de Seedorf, les rossoneri ont engrang&eacute 26 points en 14 matchs de championnat. Seul la Juventus et l&#39AS Roma ont fait mieux dans ce laps de temps. Actuellement, le Mian A.C est 8e du classement &agrave seulement 3 points de la 6e place qualificative pour l&#39Europa League. Situation innimaginable lorsque l&#39entra&icircneur batave a d&eacutebarqu&eacute sur le banc cet hiver. Et pourtant, aujourd&#39hui il existe peu de chances pour que Seedorf reste &agrave la t&ecircte du club &agrave l&#39issue de la saison.

En bisbille avec ses dirigeants.

On le sait, le Milan A.C est une institution. La situation est simple: &ecirctre dans les petits papiers de la famille Berlusconi ou prendre la porte. Allegri en a fait les frais cet hiver. Et il semblerait bien que la situation soit la m&ecircme pour Clarence Seedorf. En effet, la direction lui aurait fait savoir que s&#39il ne parvenait pas &agrave r&eacutecup&eacuterer la 5e place actuellement d&eacutetenue par le rival int&eacuteriste, il en serait termin&eacute de son exp&egraverience sur le banc milanais. De plus, les choix du coach milanais agaceraient visiblement la direction. En effet, les journaux italiens ont relay&eacute &agrave l&#39issue du match contre Catane ( gagn&eacute 1-0), un point de d&eacutesaccord flagrant de la crise interne qui r&egravegne au Milan A.C. Lorsqu&#39elle a appris que Montolivo ne serait pas titulaire, la direction du club aurait appel&eacutee Seedorf pour exiger le titularisation de l&#39international italien. Un exemple qui montre bien que m&ecircme choisi par les dirigeants milanais, Clarence Seedorf n&#39a pas le pouvoir d&#39exercer ses fonctions correctement. Surtout, cette histoire est r&eacutev&eacutelatrice d&#39une crise profonde en interne qui emp&egraveche le club rossoneri de se stabiliser et de sortir de la crise. Et &ccedila, Clarence Seedorf n&#39y pourra bientot plus rien.