La Masia posséde de nombreuses pépites dans ses rangs. L’une d’entre elles se nomme Mounir El Haddadi, Marocain de 18 ans. Le Bar&ccedila posséde de nombreux joueurs formés au club tels que Victor Valdés, Carles Puyol, Lionel Messi, Andrés Iniesta ou encore Xavi Hernandez. Face à la réussite de ce modéle de formation, les Catalans empilent les stars du football de demain afin de dénicher la perle rare qui fera frissonner le Camp Nou de ses dribbles ravageurs ou de ses passes léchées.

L’une d’elles pourrait être le Marocain Mounir El Haddadi. L’attaquant de 18 ans est arrivé dans le club aux 22 titres de champion d’Espagne durant l’été 2011 en provenance du Rayo Mayadhonda, formation de 4e division espagnole à l’époque.

Une somme intéressante pour un joueur devenu star de l’équipe « Juvenil » du Bar&ccedila avec ses 16 buts dans le championnat de sa catégorie d’&acircge (division d’honneur juvénile). Trés précieux au sein de l’attaque blaugrana, il est aussi le meilleur buteur de la Youth Champions League (compétition européenne pour les joueurs nés aprés le 1er janvier 1995) avec sept réalisations et meilleur passeur (à égalité avec de nombreux joueurs) avec trois passes décisives en cinq titularisations et deux entrées en jeu au total dans le tournoi.

Son dernier match de la compétition a encore été couronné de succés puisqu’il est l’auteur d’un doublé, son troisiéme dans cette Youth Champions League, lors du premier huitiéme de finale face à Copenhague (4-1). Un premier pion avec un peu de réussite dans la surface de réparation et un second but qui ne souffre d’aucune contestation aprés un raid de 50 métres et une frappe filet opposé, imparable. El Haddadi, une véritable arme pour le Bar&ccedila qui voit encore ici un talent à vocation offensive frapper à la porte de l’équipe B.

Et pourquoi pas l’équipe premiére pour ce pur gaucher d’1m72 dont la clause libératoire sera fixée à 35 millions d’euros en cas d’apparition sous le maillot des actuels leaders de la Liga? En présence de son compatriote Mohamed El Ouariachi, le numéro 9 de la « Juvenil » s’impose comme une valeur s&ucircre mais doit pour le moment s’aguerrir avec les jeunes de son &acircge et progresser physiquement avant de prétendre atteindre l’élite. Le Marocain a déjà pu se faire à l’idée du chemin à parcourir aprés avoir participé à quelques entraînements avec les Piqué, Busquets et autres Fabregas. Un bon début pour le joueur possédant aussi un passeport espagnol. De quoi obscurcir un éventuel avenir chez les Lions de l’Atlas?